LE FIL

Val de Loire

Les chiffres clés de l'œnotourisme en 2018

Lundi 04 mars 2019 par Ingrid Proust

Des visites insolites de caves sont proposées par plusieurs domaines, coopératives et négoces en Val de Loire, comme ici chez Monmousseau à Montrichard. Des visites insolites de caves sont proposées par plusieurs domaines, coopératives et négoces en Val de Loire, comme ici chez Monmousseau à Montrichard. - crédit photo : Ingrid Proust
Les domaines, coopératives et négoces membres du réseau des Caves touristiques d’InterLoire ont accueilli près de 1,1 million de visiteurs entre avril et septembre 2018. Un chiffre en légère baisse en raison des conditions météo mais le panier moyen de l’oenotouriste ligérien reste stable.

Les châteaux, les paysages, la douceur de vivre : une trilogie phare pour les touristes venant en Val de Loire. Mais la région attire aussi par la variété de ses vignobles et ses domaines viticoles. Près d’1,1 million de visiteurs ont été enregistrés entre avril et septembre 2018 par les exploitations, coopératives et maisons de négoce du réseau des Caves touristiques d’InterLoire.  « En 2017, sur la même période, le nombre de visiteurs accueillis avait été proche d’1,2 million. La légère baisse en 2018 est liée aux mauvaises conditions météo au printemps et à la baisse des volumes de vins disponibles suite aux petites récoltes. Toutefois, les caves touristiques d’Indre-et-Loire ont reçu 20 000 personnes de plus en mai et la fréquentation a été satisfaisante après l’été. Nombre de domaines proposent avec succès des portes ouvertes en fin d’année » explique Christian Vital, chargé de l’œnotourisme à InterLoire.

Ces 1,1 million d’œnotouristes entre avril et septembre 2018 ont généré un chiffre d’affaires d’environ 49 millions d’euros, indique InterLoire. Le panier moyen par visiteur reste stable, autour de 90 €. Mais ce chiffre masque de fortes disparités : « il s’envole à 154 € dans le Layon en Maine-et-Loire, alors qu’il n’est que d’environ 70 € dans le Loir-et-Cher, par exemple, où les vignerons proposent une gamme de vins moins large et des cuvées moins valorisées » indique Christian Vital.

Charte des caves touristiques

InterLoire a été une des interprofessions pionnières en France sur l’oenotourisme, en lançant en 2006 sa charte des Caves touristiques. Aujourd’hui 350 domaines, coopératives, négoces en Pays de la Loire et  Centre val de Loire adhèrent au réseau. Un tiers de ces caves est audité chaque année par un prestataire indépendant. « Cette année, 27 caves à la qualité d’accueil exemplaire ont reçu le prix Excellence, dont 8 pour la première fois, ce qui démontre une professionnalisation renforcée du réseau, souligne Christian Vital. Beaucoup de domaines, coopératives et négoces ont développé leur offre oenotouristique. Certains sites proposent par exemple des visites théâtralisées, des expositions d’art contemporain dans les caves, ou même des parcours à vélo dans les galeries souterraines ».

InterLoire va lancer bientôt un jeu sur internet pour communiquer sur son offre oenotouristique, assorti  de cartes à gratter dans les domaines, avec un séjour à gagner pour les oenotouristes. L’interpro prépare aussi la 16e édition de ses Vignes Vins Randos, les 31 août et 1er septembre, avec de nouveaux parcours.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé