LE FIL

On/off

Angers tient salons pour les vins bio, biodynamiques, nature… et aussi de Loire

Lundi 04 février 2019 par Alexandre Abellan

Du 4 au 5 février, toutes les AOP et IGP de Loire sont réunies à Angers, du Muscadet à Sancerre.Du 4 au 5 février, toutes les AOP et IGP de Loire sont réunies à Angers, du Muscadet à Sancerre. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives)
Ce début février, Angers prend des allures de capitale des vins ligériens, mais aussi de lieux de rassemblement des pratiques plus alternatives (bio, biodynamie, nature…).

Foisonnant, le programme des salons professionnels du vin qui animent ce début février dans les alentours d’Angers pourrait faire croire que c’est le salon des vins de Loire qui se déroule autour d’une myriade d’évènements offs. Réservé aux professionnels, l’ensemble de ces évènements doit réunir 900 exposants (de toute la Loire, mais aussi du monde entier) et 13 000 visiteurs (à 92 % français).

Cœur historique de ce rendez-vous, le salon des vins de Loire vient d’ouvrir ses portes pour deux jours au parc des expositions d’Angers. Annonçant une hausse de 20 % de ses exposants en un an (et +50 % en deux ans), avec 342 opérateurs des vins du val de Loire, les organisateurs tablent sur 7 500 visiteurs. Sachant qu’une part non négligeable du visitorat vient aussi pour les deux salons insérés dans le parc des expositions : la Levée de la Loire (depuis 2016) et le salon international Demeter (depuis 2017). Le premier étant organisé par l’Association Interprofessionnelle des Vins Bio du Val de Loire et regroupant 227 exposants (à 75 % ligériens), le deuxième étant organisé par le label biodynamique Demeter et accueillant 98 stands (à 95 % français).

Ancrage ligérien

En dehors du parc des expositions, les évènements se bousculent pour les vins bio, biodynamiques et nature : salon Madavin aux greniers Saint-Jean, les Anonymes à l’abbaye du Ronceray, les Pénitentes à l’hôtel éponyme… Si les viticultures bio, biodynamiques et nature dominent toujours plus l’écosystème des salons d’Angers, leur ancrage reste fort à la Loire. Ne serait-ce que dans le choix de leurs lieux chargés d’histoire.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé