LE FIL

Pau Roca

« Nous devons veiller à l’équilibre entre réglementation et commerce »

Jeudi 17 janvier 2019 par Claire Furet-Gavallet

La présidente de l'OIV, Régina Vanderlinde, et le directeur, Pau Roca, ont présenté leurs voeux le 16 janvier dernier.La présidente de l'OIV, Régina Vanderlinde, et le directeur, Pau Roca, ont présenté leurs voeux le 16 janvier dernier. - crédit photo : Claire Furet-Gavallet
Fraichement élu directeur de l'OIV, Pau Roca s’installe à Paris et commence à tracer les lignes de son quinquennat. Un résumé des axes de son plan stratégique proposé pour avril.

« La réglementation de la filière viti-vinicole est une des plus strictes. Elle ne doit pas être une entrave au commerce des vins. Nous devons veiller à cet équilibre » déclare Pau Roca, nouveau directeur de l’OIV depuis novembre 2018, lors de la présentation de ses vœux le mercredi 16 janvier dernier. Rappelant les missions de l’OIV, le nouveau directeur a précisé les trois axes de son plan stratégique sur les cinq ans à venir.

Numériser les données sur la filière

« Nous devons contribuer à construire la durabilité environnementale, commerciale et sociale de la filière » annonce-t-il. « Pour cela, il faut la numériser pour avoir des systèmes d’informations plus performants. Nous devons intégrer les nouvelles technologies aux outils de l’OIV ». Concrètement, pas de détails : « Nous expliquerons tout cela en avril » assure le directeur. Le dernier axe consiste à revoir les bonnes pratiques réglementaires et administratives. « Nous souhaitons également établir des recommandations et des propositions attractives pour que d’autres états deviennent membres » évoque Pau Roca. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé