LE FIL

Bordeaux

Les Vignobles Jade rachètent 17 ha en Saint-Emilion grand cru

Jeudi 20 décembre 2018 par Colette Goinère

Patrich Teycheney et sa fille Caroline.Patrich Teycheney et sa fille Caroline. - crédit photo : François Blazquez
Avec ce rachat, Vignobles Jade deviennent un des premiers exploitants viticoles en biodynamie du Saint-Emilionais.

Et de trois. Apres avoir acquis en 2016, le château Fleur de Lisse, (8, 66 ha) et château L’Etampe, (1, 83 ha)  tous deux Saint-Emilion Grand cru, en conversion bio, Patrick Teycheney, à la tête des vignobles Jade continue ses emplettes. Il vient d’acquérir 17 ha, soit une  partie d’une propriété en bio (Château Gaillard) Saint -Emilion grand cru, implantés à Saint Hyppolyte, dans le giron des vignobles Jean-Jacques Nouvel.  

80 000 cols commercialisés

Ces 17 ha qui produisent 600  hl soit 80 000 cols, vont être écoulés sous la marque château Fleur de Lisse. De quoi donner un poids non négligeable à cette propriété qui commercialise ses 40 000 cols Fleur de Lisse en Europe (50%), en Chine (30%) et le restant aux USA. « Pour être  rentable en biodynamie, les 10 ha constitués par Fleur de Lisse et l’Etampe ne constituaient pas une taille suffisante. Avec cette acquisition nous atteignons  27 ha et un volume bien plus conséquent. Cet agrandissement  va permettre de booster davantage l’export aux Etats-Unis et en Chine " explique Patrick Teycheney.  

Une stratégie orientée vers la biodynamie

Avec ses trois châteaux Patrick Teycheney devient l’un des plus importants exploitants viticoles en biodynamie en Saint-Emilion.  L’homme d’affaires l’avoue : ces acquisitions  sont liées à ses rencontres. Notamment celle de Nicolas Géré, embauché en tant que directeur d’exploitation, un élève de Jean Louis Chave, grande famille de L’hermitage.  « C’est l’alliance des capitaux que je détiens et le savoir-faire de Nicolas Géré qui m’a conforté dans ma stratégie d’acquisition de propriétés viticoles tournées vers la biodynamie » lache-t-il.De même il cite les œnologues Berrouet père et fils qui apportent leurs conseils.

Les projets ne manquent pas. Le chai implanté sur les 17 ha nouvellement acquis  va être restructuré. De nouvelles cuves inox doubles peaux vont été installées. Un investissement de 1,7 M€   (cuves, infrastructures, salle de dégustation). Ce n’est pas tout. Patrick Teycheney  a aussi mis la main sur une grosse bâtisse de 500 m2 à l’entrée de saint-Emilion que détenaient  les vignobles JJ Nouvel.  Sa fille Caroline Jaunet-Teycheney  qui a quitté le groupe kering  pour rejoindre l’entreprise en 2015, trace les contours d’un projet oenotouristisque  pour cette bâtisse : «  Il s’agit de créer un lieu  de culture, de gastronomie, de pédagogie, avec un parcours  initiatique pour faire découvrir le vin «  indique te elle. Le château L’Etampe lui aussi  bénéficie d’investissements liés à l’oenotourisme, opérationnels en 2019.  

Au global Patrick Teycheney aura  injecté 18 millions d’euros depuis 2016  entre l’achat des propriétés et les investissements consentis.

C’est en 2015 que l’homme d’affaires  se libère  de la direction opérationnelle  du groupe Colisée  qu’il a créé il y a trente ans, devenu le quatrième opérateur d’EHPAD, et qui est implanté en France et en Chine. En 2015, il revint dans le bordelais où sa famille possède château La Loubiere. Et se concentre sur sa passion première, le vin.

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé