LE FIL

Manutention

Ca déboxe !

Mercredi 19 décembre 2018 par Claire Furet-Gavallet

La déboxeuse semi-automatique de la société Lévèque et fils place les bouteilles sur le convoyeur avec un déibt de 2200 bouteilles par heure
La déboxeuse semi-automatique de la société Lévèque et fils place les bouteilles sur le convoyeur avec un déibt de 2200 bouteilles par heure - crédit photo : Cédric Faimali (GFA)
La société Lévèque a présenté, à l'occasion du salon Vinitech, la première déboxeuse semi-automatique du marché pour attraper les bouteilles. Moins de transpiration et plus de confort.

Equipée d’une ligne de prise de dix bouteilles, la déboxeuse de la société Lévèque et fils attrape dix bouteilles à la fois dans un pallox pour les placer sur une table qui les relève à la verticale afin qu’elles soient entraînées par le convoyeur d’une chaîne de tirage ou d’habillage. Cette déboxeuse est semi-automatique. Un ouvrier doit abaisser puis relever la ligne de prise. Mais grâce à une assistance, il soulève et déplace les bouteilles sans efforts. « Par notre prix très accessible, nous voulons démocratiser cet équipement pour limiter les maux de dos dus à la répétition et l’inconfort du déboxage », explique Marcel Lévèque.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé