LE FIL

Biostimulant

Vivaflor booste la fertilité des bourgeons

Lundi 03 décembre 2018 par Christelle Stef

Les tests ont été réalisés sur le cépage merlotLes tests ont été réalisés sur le cépage merlot - crédit photo : Pixabay
Vivaflor a un effet sur le rendement de l’année suivante. Il n’agit pas sur le nombre de grappes mais augmente leur poids.

Vivaflor est un biostimulant à base de l'algue Ascophyllum nodosum. Selon Arysta Lifescience, la société qui le commercialise, il réduit la coulure et le millerandage et favorise la maturation des baies. Mais ce produit a aussi un effet sur le rendement de l’année suivante. C’est ce que vient de démontrer Arysta avec l’ISVV de Bordeaux. En 2015 et 2016, les scientifiques ont mené un essai sur une parcelle de merlot, un cépage très sensible à la coulure. Ils ont appliqué Vivaflor selon les recommandations d’Arysta (trois traitements aux stades « grappes séparées », « pleine floraison », et « début nouaison ») dans une partie de la parcelle, l’autre partie servant de témoin.

A LIRE AUSSI

En conditions contrôlées
Un test pour évaluer les biostimulants
Firmes phytos
UPL rachète Arysta LifeScience

« On s’est mis dans des conditions drastiques », explique Aude Bernardon-Méry, en charge de la R&D sur les biostimulants au sein d’Arysta. Mais ces deux années-là, la firme n’a pas mesuré le taux de coulure, ni l’efficacité de son programme vis-à-vis de cet accident. Elle s’est intéressée à son effet sur des mécanismes intimes se déroulant au sein des bourgeons.

Des grappes plus grosses

Les chercheurs ont prélevé des bourgeons tout au long de la saison, jusqu’à la récolte. En les décortiquant, ils ont découvert que Vivaflor favorise la ramification et la différenciation des ébauches d’inflorescences, lesquelles donnent les grappes de l’année suivante. Et ces modifications ont un impact sur le rendement l’année suivante.

En 2016, le poids moyen des grappes dans la partie traitée en 2015 était 9,4 % supérieur au témoin non traité cette année-là. En 2017, l’écart était de 11,5 %. « Vivaflor augmente le poids des grappes en générant plus de ramification, plus de baies », détaille Aude Bernardon-Méry. Le traitement ne modifie pas le nombre de grappes. Mais celles-ci sont plus grosses. Le produit agit aussi sur les sucres, d’où une meilleure mise en réserve et un meilleur redémarrage de la plante l’année suivante.

Les chercheurs ont découvert que Vivaflor modifie l’expression de deux gènes impliqués dans la multiplication cellulaire et la ramification des inflorescences.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé