LE FIL

Inondations dans l’Aude

Opération de solidarité dans le vignoble de Limoux

Lundi 26 novembre 2018 par Michèle Trévoux

les sinistrés ont besoin de bras pour remettre en état leur vignoble.les sinistrés ont besoin de bras pour remettre en état leur vignoble. - crédit photo : Michèle Trévoux
L’Association Audoise des Agriculteurs Sinistrés organise ce lundi 26 novembre la première action de solidarité en faveur des viticulteurs sinistrés. L’opération sera reconduite toutes les semaines jusqu’à fin janvier minimum.

Il y avait foule ce jeudi 22 novembre dans la salle des Congrès de Trèbes. Plus de 200 personnes sont venues assister à la réunion d’information, organisée par l’Association Audoise des Agriculteurs Sinistrés, sur le fonctionnement de l’entraide agricole qui va se mettre en place pour la remise en état des vignes endommagées.

Réactivée au lendemain des inondations meurtrières du mois d’octobre, cette association, qui réunit l’ensemble des organisations professionnelles agricoles, a pour objectif d’apporter un soutien moral, technique, financier et administratif aux sinistrés. La tâche n’est pas mince : le numéro vert de la Chambre d’agriculture a reçu 1 200 appels d’agriculteurs sinistrés, dont 600 ont d’ores et déjà été expertisés. Le décompte précis des surfaces de vignes saccagées par les crues des rivières n’est pas encore connu, mais l’association a déjà planifié les premières opérations d’entraide.

250 à 300 viticulteurs mobilisés

 La première aura lieu ce lundi 26 novembre dans le secteur de St Hilaire près de Limoux. 250 à 300 viticulteurs, venus du secteur et de l’Hérault sont attendus pour débarrasser les vignes des branches, troncs et autres déchets dont elles ont été envahies, relever les pieds qui se sont couchés, voire même enlever les piquets des vignes irrécupérables qui devront être arrachées. « Nous allons travailler sur 25 à 30 ha sur les communes de Saint Hilaire, Ladern, Verzeille, Leuc  et Couffoulens. Nous espérons que le plus gros du travail sera fait dans la journée », indique Pierre Jammet, responsable de ce secteur avec Pierre Lacube.

Une organisation au cordeau a été définie pour former des équipes avec tous ces volontaires et leur attribuer des sites d’intervention. Pour le déjeuner, le club des supporters du rugby à XIII de Limoux s’est proposé pour la préparation et le service des repas. « Nous faisons d’abord appel aux viticulteurs des régions voisines qui peuvent venir pour la journée pour éviter les frais d’hébergement » précise Philippe Monziols du syndicat des Vignerons de l’Aude. Ces journées de solidarité seront organisées toutes les semaines jusqu’à fin janvier, prévoient les organisateurs.

Le Ministre de l’Agriculture très attendu

La réunion de Trèbes a également été l’occasion pour les élus de rappeler la nécessité de revoir la réglementation sur l’entretien des rivières. « Il faut se servir de cette catastrophe pour clarifier cette réglementation, tellement complexe que les agriculteurs n’osent plus intervenir de peur d’être dans l’illégalité » a insisté Frédéric Rouanet. Un sujet que les Organisations Professionnelles Agricoles comptent bien mettre sur le tapis lors d’une prochaine rencontre avec le Ministre de l’Agriculture, dont la visite dans l’Aude est confirmée, même si la date reste à fixer.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé