LE FIL

En vidéo

Thomas Crestey : "les capteurs apportent un bénéfice direct"

Mardi 20 novembre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Thomas Crestey, responsable du Mas Numérique : 'Les capteurs, c'est indéniable, sont aujourd'hui opérationnels en viticulture'.Thomas Crestey, responsable du Mas Numérique : 'Les capteurs, c'est indéniable, sont aujourd'hui opérationnels en viticulture'. - crédit photo : Vitisphere
Vitisphere TV a rencontré Thomas Crestey sur le salon Vinitech. Le responsable du Mas Numérique explique ce que les capteurs changent en viticulture et oenologie.

La viticulture du futur passe-t-elle par les capteurs ? "Les capteurs, c'est indéniable, sont aujourd'hui opérationnels en viticulture" considère Thomas Crestey, responsable du Mas Numérique, qui souligne que l'enjeu est dorénavant de savoir comment les déployer et comment favoriser leur prise en main par les viticulteurs. Pour cela, en plus des réseaux de conseils, il faut aussi trouver la bonne utilisation. Il s'agit également de voir quelles sont les complémentarités techniques entre les différentes solutions existantes sur le marché. "C'est ce que l'on étudie au Mas Numérique" indique Thomas Crestey. Il s'agit de se projeter dans un avenir où les exploitations seront équipées et où il sera nécessaire que les différentes solutions communiquent entre elles. 

La question de l'accessibiilité des technologies est enfin déterminante. "Il y a clairement des choses intéressantes car elles apportent un bénéfice direct mais il faut aussi apprendre à vivre avec et apprendre à les utiliser."

Tags : capteur Vinitech

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé