LE FIL

Ravageur émergent

La punaise diabolique s'est propagée en Alsace

Mardi 27 novembre 2018 par Christelle Stef

La punaise diabolique est désormais présente sur l'ensemble du territoire alsacien. Elle est aussi présente dans le Bassin parisienLa punaise diabolique est désormais présente sur l'ensemble du territoire alsacien. Elle est aussi présente dans le Bassin parisien - crédit photo : Fredon Alsace
L'insecte est désormais présent sur l’ensemble de ce territoire, à la ville comme à la campagne, y compris dans le vignoble. Pour l’instant il n’y a pas lieu de s’alarmer.

C’est un ravageur sous étroite surveillance. La punaise diabolique (Halyomorpha halys) a été détectée pour la première fois en Alsace en 2012, à Strasbourg. Elle n’est pas réglementée mais comme il s’agit d’une espèce invasive, les scientifiques la tiennent à l’œil. Très polyphage, cette punaise est plutôt présente dans les espaces verts, mais elle peut migrer dans les cultures de fruits et de légumes. « C’est un insecte piqueur-suceur. Les adultes se nourrissent sur les fruits, les larves sur les feuilles, les tiges et les fruits également. Cela provoque des taches nécrotiques d’environ 3mm de diamètre sur les feuilles et les fruits » explique Estelle Pouvreau de la Fredon Alsace. Aux États-Unis où les populations sont très abondantes, sa présence sur les grappes au moment des vendanges peut conduire à la formation de mauvais goûts dans les vins.

À l’approche de l’hiver, la punaise diabolique cherche un endroit chaud et plusieurs milliers d’entre elles s’agglomèrent dans les habitations. Jusqu’à présent, elle était restée discrète en Alsace et sur le territoire français. Mais cette année, « on en a vu beaucoup dans les maisons. A priori le phénomène serait lié aux conditions climatiques exceptionnellement douces et sèches cet automne » précise Stéphanie Frey de la Fredon Alsace.

Présente dans 3/4 des pièges

Les relevés de piégeage que la technicienne effectue depuis trois ans dans le cadre du programme transfrontalier InvaProtect, confirme l’invasion. « Cette année, on a suivi 37 pièges à phéromone d’agrégation d’août à novembre. Dans les trois-quarts d’entre eux on a capturé des punaises diaboliques. Elles sont présentes un peu partout en Alsace y compris au vignoble puisque que sur les six pièges installés dans les vignes, 4 ont capturé des punaises. Le Bas-Rhin est plus touché puisqu’on y a capturé au total 1 200 punaises contre 200 dans le Haut-Rhin » détaille Stéphanie Frey qui précise que la punaise diabolique a également été signalée en région parisienne.

"Pas sur la vigne"

Faut-il s’inquiéter de cette invasion ? « On nous a signalé des dégâts uniquement dans une culture de poivrons. Pas sur la vigne. Pour l’instant, il n’y a pas lieu de s’alarmer mais il faut continuer à la surveiller » explique la technicienne.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé