LE FIL

Languedoc

De l’identification des vins du Languedoc

Jeudi 15 novembre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

L'Université de la Vigne au Vin a réuni lors d'une table ronde finale : Jean-Benoît Cavalier, président de l'AOC Languedoc, Jacques Gravegeal, président de l'IGP Pays d'Oc, René Moréno, conseiller régional Occitanie, Miren de Lorgeril, présidente du CIVL et Ludovic Roux, président de l'IGP Terre du Midi.L'Université de la Vigne au Vin a réuni lors d'une table ronde finale : Jean-Benoît Cavalier, président de l'AOC Languedoc, Jacques Gravegeal, président de l'IGP Pays d'Oc, René Moréno, conseiller régional Occitanie, Miren de Lorgeril, présidente du CIVL et Ludovic Roux, président de l'IGP Terre du Midi. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Ce 9 novembre, l’Université de la Vigne au Vin s’est penchée sur la question de l’identification des vins du Languedoc. De quoi souligner l’importance de l’unité dans cette région.

Comment identifier les vins du Languedoc ? C’est la question posée lors de l’Université de la Vigne au vin qui s’est tenue le 9 novembre à Ferrals-les-Corbières. Et pour y répondre, les organisateurs avaient invité des chercheurs et spécialistes d’horizons très diverses.  De quoi faire le tour de la question à 360° à travers l’histoire, la sociologie, la géologie, le marketing, l’analyse sensorielle et organoleptique… et pour finir par la politique.

Sortir des sentiers battus

Car, c’est sans doute sur ce dernier plan que l’identification des vins du Languedoc se fera ou ne se fera. L’histoire, la sociologie, la géologie, le marketing proposent des pistes de réponses, si ce n’est des réponses, pour donner les clés de l’identité des vins du Languedoc. Les regards de l’étranger sont également une source d’inspiration comme l’a indiqué Louise Hurren, attachée de presse en relation avec de nombreux journalistes internationaux. Vu d’ailleurs, « le Languedoc a un caractère unique, ce côté far-west. Il porte des valeurs de rêve américain et rock’n roll. En cela, il comble le besoin du consommateur de sortir des sentiers battus, de ne pas boire comme les autres » a-t-elle estimé.

"Unissez-vous !"

L’action politique s’appréhende d’abord par le prisme de l’unité. Xavier Leclerc, responsable sourcing du retail d’Auchan, n’a pas hésité à bousculer l’assistance en s’exprimant sans détours. « Continuer à être individualiste en Languedoc, ce n’est plus possible ! Il y a des vignerons extraordinaires, des terroirs magiques. Aucun pays n’a cette diversité ! Mais je ne vois qu’une division et ce n’est plus possible ! Si vous voulez me faire plaisir, unissez-vous ! » a-t-il lancé.

Ensuite, quelles actions mettre en œuvre ? Hasard du calendrier, le jour où se tenait l’Université de la Vigne au Vin, la filière languedocienne se donnait rendez-vous pour son Comité de Bassin et la présentation du plan stratégique régional décennal. Le projet contient de nombreuses actions mais, comme l’a souligné Miren de Lorgeril, présidente du CIVL, il faut aussi faire savoir ce qui a été fait. « Beaucoup d’étapes ont été franchies. Il demeure un important travail pour communiquer sur le travail réalisé pour simplifier et unifier notre offre qui se distingue par sa richesse et sa subtilité » a-t-elle estimé, tout en indiquant qu’il restait encore du chemin à parcourir. « Pour cela, il nous faut une énergie et une volonté féroce ! ». Une volonté qui est aussi entre les mains de chacun, comme l’a expliqué Jean-Benoît Cavalier, président de l’AOC Languedoc : « c’est le produit qui donne la notoriété à la région ! ». Une évidence que l’on oublie parfois à trop imaginer des stratégies de promotion et de marketing…

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé