LE FIL

Inondations dans l’Aude

Didier Guillaume invité à se pencher l'entretien des cours d'eau

Vendredi 09 novembre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Pour Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants de l'Aude, il faut revoir la manière dont sont gérés les abords des cours d'eau en intégrant le risque inondation.Pour Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants de l'Aude, il faut revoir la manière dont sont gérés les abords des cours d'eau en intégrant le risque inondation. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Le président des VIF de l’Aude appelle les Ministres de l’Environnement et de l’Agriculture à venir dans l’Aude pour ouvrir le débat sur l’entretien des cours d’eau et éviter une nouvelle catastrophe écologique.

Lors d’une conférence de presse ce mercredi 7 novembre à Narbonne, Jean-Marie Fabre, président des Vignerons Indépendants de l’Aude, est revenu sur les dramatiques inondations survenues mi-octobre dans le département. « Il faut arrêter d’opposer agriculture et environnement. Cet épisode dévastateur démontre bien qu’en voulant sanctuariser les cours d’eau pour préserver à la biodiversité, on aboutit à des catastrophes écologiques majeures. On a dévasté l’espace agricole et les réserves de biodiversité en bordure des rivières bien au-delà de l’impact sur la biodiversité qu’aurait eu l’entretien de ces cours d’eau. Tirons les leçons de cette catastrophe et ouvrons le débat. Avec le réchauffement climatique, on sait que ces épisodes méditerranéens vont devenir  récurrents. Si rien ne change, nous aurons la même catastrophe au prochain épisode », soutient le vigneron audois. Il a suggéré au Préfet de l’Aude de faire venir dans le département les deux nouveaux ministres de l’agriculture et de l’environnement, pour qu’ils ouvrent ce débat. 

La chaîne de solidarité s’organise

Les expertises des sinistres, actuellement en cours, devraient être bouclées d’ici le 20 novembre. « Nous attendons la fin de ces expertises pour mettre en place les actions de solidarité en faveur des sinistrés. Les 33 Fédérations départementales des Vignerons indépendants m’ont assuré de leur soutien et sont prêtes à venir en nombre et avec du matériel pour relever les vignes endommagées. Avec l’Association des Agriculteurs Audois Sinistrés, nous allons mettre en œuvre cette chaine de solidarité à partir du 15 décembre et jusqu’’à fin janvier », a précisé Jean-Marie Fabre

Tous les signaux sont au vert pour cette campagne

Enfin le président a également évoqué cette nouvelle campagne, indiquant que « tous les voyants sont au vert. Au niveau régional, les disponibilités sont identiques à celles du début de la campagne dernière. Il en est de même en Espagne et en Italie. La récolte dans l’Hémisphère sud est aussi faible que l’an dernier. Et la consommation mondiale continue à progresser. Il n’y a donc aucune raison pour que les cours soient à la baisse. Il faut continuer à consolider nos marchés avec des prix stables par rapport à la campagne précédente », a-t-il recommandé.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé