LE FIL

En direct de Béziers

Inauguration de Dionysud, salon "de besoin et d’envie" d’innovation

Mardi 06 novembre 2018 par Alexandre Abellan

Au-delà d’une météo ensoleillée, « on peut déjà dire que le salon est succès, avec une hausse de 12 % des exposants » annonce Aurélie Caille.Au-delà d’une météo ensoleillée, « on peut déjà dire que le salon est succès, avec une hausse de 12 % des exposants » annonce Aurélie Caille. - crédit photo : Salon Dionysud
La 14ème édition du salon vitivinicole méditerranéen vient d’ouvrir ses portes sous un soleil éclatant et sur une volonté de répondre aux défis d'avenir.

« J’aime bien Dionysud, c’est un salon de proximité » glisse Jérôme Despey, le président de la chambre d’agriculture de l’Hérault, lors de l’inauguration du salon Dionysud, ce 6 novembre au parc des expositions de Béziers. Pour sa quatorzième édition, le rendez-vous technique voit aussi bien se presser dans ses allées des poussettes que des cannes. « Les viticulteurs font des efforts mémorables et exceptionnels pour innover et répondre aux demandes environnementales et sociétales » souligne Jérôme Despey, soulignant que l’intérêt d’un salon comme Dionysud est d’apporter des solutions pour s’adapter, voire anticiper, des interdictions.

Carrefour des techniques et métiers, le salon souhaite ainsi promouvoir les nouvelles techniques. En la matière, « il y a un besoin et une envie » souligne Aurélie Caille, la directrice générale du Groupe France Agricole, l’organisateur de Dionysud depuis 2016 (et propriétaire du site Vitisphere depuis 2014). « On peut déjà dire que le salon est succès, avec une hausse de 12 % des exposants » ajoute-t-elle, s’engageant à ce que la prochaine édition soit encore meilleure pour soutenir la filière. En attendant 2020, l'édition 2018 est ouverte jusqu'au jeudi 8 novembre prochain.

"Relever les défis"

« Les viticulteurs sont toujours prêts à relever les défis quand ils ne sont pas anéantis par des calamités » conclut Jérôme Despey, marquant une pensée appuyée pour les viticulteurs audois et héraultais dont les vignobles ont été ravagés par les pluies diluviennes du 15 octobre.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé