LE FIL

Premier trimestre 2017

Pernod Ricard voit son chiffre d'affaires progresser de 7 %

Jeudi 18 octobre 2018 par AFP
Article mis à jour le 19/10/2018 11:06:46

Pernod Ricard pronostique un retour de croissance des cognacs Martell à leur objectif de croissance.Pernod Ricard pronostique un retour de croissance des cognacs Martell à leur objectif de croissance.
Pernod Ricard, deuxième groupe mondial de spiritueux, a enregistré au premier trimestre 2018/2019 une hausse de son chiffre d'affaires de 7,2% à 2,4 milliards d'euros, portée par la forte croissance en Asie, a-t-il annoncé ce 18 octobre.

La croissance a été tirée par un fort dynamisme des ventes de la zone Asie/Reste du monde (hors Amériques et Europe), en hausse de 23% à 1 milliard d'euros, et ce malgré un effet de change défavorable qui ampute le chiffre d'affaires de 3 points, a indiqué ce 18 octobre le groupe dans un communiqué.
Les ventes ont en revanche stagné dans la zone Amériques et en Europe, à respectivement 636 et 667 millions d'euros.
Les performances ont été contrastées en Europe qui a vu sur le trimestre de «très fortes ventes» en Europe de l'Est, alors que la France et l'Espagne étaient en repli «dans un contexte de marchés difficiles», assure Pernod Ricard.

 

Effet de change négatif


La croissance organique s'affiche à 10,4 % sur le trimestre, mais est touchée par un effet de change négatif sur la période, principalement dû à la roupie indienne et à la livre turque. «Pour l'ensemble de l'exercice 2018/19, un impact de change sur résultat opérationnel courant (ROC) légèrement négatif est attendu», souligne le groupe.
Pernod Ricard confirme toutefois son objectif de croissance interne du ROC pour 2018/19 de +5% à +7% car «le premier semestre bénéficiera de l'avancée du Nouvel An Chinois».
De plus, «la croissance se normalisera pour l'ensemble de l'exercice 2018/19, notamment en raison du retour du cognac Martell à son objectif de croissance volumes à moyen terme» entre 5 et 10%.
Par ailleurs, dans le cadre de sa politique de gestion de portefeuille, «le groupe est susceptible, à court ou moyen terme, de réaliser des acquisitions créatrices de valeur et céder des marques non stratégiques».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé