LE FIL

Repli entre appellations

Le négoce bourguignon « remonté » contre la décision de l'Inao

Vendredi 28 septembre 2018 par Juliette Cassagnes

Louis-Fabrice Latour est le président-délégué pour le négoce au BIVBLouis-Fabrice Latour est le président-délégué pour le négoce au BIVB - crédit photo : J Cassagnes
Les représentants du négoce bourguignon ne comprennent pas la décision de l'Inao de durcir les règles concernant le repli entre appellations.

Louis-Fabrice Latour a déclaré sa vive opposition à la décision du Comité national INAO du 6 septembre concernant les replis entre appellations. « On ne va pas se laisser faire, on est assez remonté », a t'il déclaré, le jour de la conférence de presse du BIVB.

"Des actions à venir"

« L'Inao a peur de se faire embêter par l'Europe et prend les devants, mais aucune menace ne justifie cette décision », explique de son côté Hubert Zeimett, directeur-adjoint de la FNEB.

Le président délégué du BIVB a promis pour les semaines ou mois à venir que des actions seraient menées, en lien avec la production, pour tenter d'assouplir le futur dispositif.

La Bourgogne serait le vignoble le plus impacté par ce changement de réglementation, du fait du nombre d'appellations et des volumes concernés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé