LE FIL

Mentions traditionnelles

La Cité du Vin n’est pas au parfum des grands crus

Jeudi 20 septembre 2018 par Alexandre Abellan

Les flacons de parfum sont vendus 80 euros, les bougies 36 €.Les flacons de parfum sont vendus 80 euros, les bougies 36 €. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
La boutique du phare œnotouristique girondin commercialise des eaux de Cologne donnant des palpitations aux défenseurs des crus classés, alors que ces mentions traditionnelles risquent la banalisation.

Nul n’est prophète en son pays. Comptant pour une part non négligeable des généreux mécènes de la Cité du Vin, les grands crus classés bordelais n’ont pas réussi à faire transmettre le virus de la protection de leurs mentions traditionnelles à la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin. Dans la boutique de la Cité du Vin, on trouve ainsi une gamme d’eaux de parfum « grands crus » du parfumeur Berdoues.

A LIRE AUSSI

Marque et mention traditionnelle
Deuxième victoire pour le Premier Cru de Caudalie
Protection de l’AOC
Le thé n'est pas bordelais

Une marque qui n’est pas sans rappeler les cosmétiques Premier Cru de Caudalie, qui a remporté son procès en appel lancé par les crus classés de Bourgogne, du Médoc, de Sauternes et de Saint-Émilion pour ne pas voir leur mention traditionnelle être galvaudée sur d’autres produits que le vin (cliquer ici pour en savoir plus).

"L’appellation n’est pas spécifique"

Parmi les 1 200 références de produits dérivés* dans la boutique de la Cité du Vin, ces parfums et bougies ne représentent qu’une goutte d’eau. Mais qui apporte du mouvement au moulin de la banalisation de la mention traditionnelle. « Beaucoup de domaines différents utilisent le terme grand cru (café, chocolat…), l’appellation n’est pas spécifique et nous ne sommes pas responsables de ceux qui l’utilisent. Nous ne faisons que commercialiser le produit dans la boutique » explique Solène Jaboulet, la directrice marketing et communication de la Fondation pour les Civilisations du Vin.

Créée en 2015, la collection Grands Crus de Berdoues ne cache pas avoir « emprunté cette appellation à l’univers du vin » en référence aux « matières premières de la plus haute qualité, reconnues pour leur richesse, leur terroir » (cerisier japonais du Yoshino, fleur chinoise Osmanthus, tabac de Turquie…).

 

* : « Nous proposons des produits dérivés et estampillés Cité du Vin, une librairie spécialisée et des objets en rapport avec le vin (carafes, tire-bouchons…). Bref, tout ce qui est lié au vin, à l’exception du vin, que nous ne pouvons vendre en tant que Fondation (la cave de la Cité du Vin est animée par un prestataire) » explique Solène Jaboulet.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé