LE FIL

En formation étiquetage

Le commissaire à la Santé en visite dans l’Aude

Lundi 03 septembre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Le Commissaire à la Santé, Vytenis Andriukaitis vient à la rencontre des responsables professionnels français pour échanger sur le projet de réglementation de l'étiquetage des boissons alcoolisées.
Le Commissaire à la Santé, Vytenis Andriukaitis vient à la rencontre des responsables professionnels français pour échanger sur le projet de réglementation de l'étiquetage des boissons alcoolisées. - crédit photo : Compte tweeter de Vytenis Andriukaitis
Vytenis Andriukaitis, commissaire à la Santé, s’est rendu ce 3 septembre à Foncalieu et au Château La Grave. Un temps pour échanger sur l’étiquetage des vins.

« J’ai demandé au secteur de proposer une réglementation à propos de l’étiquetage nutritionnel et des ingrédients pour les boissons alcoolisées afin que les consommateurs puissent faire des choix éclairés. Ma visite dans l’Aude vise à mieux comprendre les propositions formulées par les producteurs de vin. La collaboration est le maître mot et nous voulons avancer rapidement sur le sujet » explique Vytenis Andriukaitis, commissaire à la Santé, dans un communiqué signé de la Confédération européenne des producteurs de vin européens (Cevi). Ce dernier doit visiter, ce 03 septembre, Foncalieu et le Château Lagrave (propriété de Jean-François Orosquette) pour comprendre la logistique liée à la production et l’embouteillage des vins.

Protéger la compétitivité

Thierry Coste (président du comité vin du Copa/Cogeca) et Thomas Montagne (président de la Cevi) accueillent le Commissaire. Tous deux suivent de près ce dossier européen brûlant. « Nous avons à cœur de travailler avec la Commission et les institutions européennes pour trouver une solution qui permette une information compréhensible pour les consommateurs tout en garantissant la compétitivité de nos entreprises » explique Thierry Coste. Ce point de la compétitivité est en effet l’inquiétude numéro 1 du secteur du vin sur ce dossier de l’étiquetage. « Il est crucial de développer des outils qui soient adaptés aux petites et moyennes entreprises et qui soient utiles et faciles à utiliser par les consommateurs » ajoute Thomas Montagne.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé