LE FIL

Rentabilité à assurer

Vendredi 24 août 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Question volume, c’est le retour à la normale en France. Mais, l’humeur du vignoble contraste avec cette bonne nouvelle. La lutte infernale contre le mildiou, à des cadences effrénées, avec des résultats parfois en décalage avec les efforts fournis, pèse. Car, avec cette attaque historique, ce sont les coûts de production qui ont fait un bond en avant. En Languedoc, les coopératives estiment qu’ils sont en hausse de 30 % sur le poste des traitements par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, les coûts de vinification risquent, eux-aussi, de s’orienter à la hausse. Pour faire face à des situations de maturités capricieuses, il faudra avoir recours à la technique (acidification ou enrichissement). Au global, les charges des exploitations devraient donc être en hausse. Le marché pourra-t-il tenir compte de cette fluctuation ? C’est la grande question qui va se poser à l’ouverture de la campagne de commercialisation 2018/2019.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé