LE FIL

Glyphosate

Stéphane LeFoll plaide pour construire une alternative

Mercredi 22 août 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Stéphane Le Foll, ancien ministre de l'Agriculture, au micro de France Inter le 20 août.Stéphane Le Foll, ancien ministre de l'Agriculture, au micro de France Inter le 20 août. - crédit photo : France Inter
Interrogé sur France Inter le 20 août, l’ancien ministre de l’agriculture prend position pour construire une alternative avant d’interdire l’herbicide.

« L'alternative, il va falloir la construire dans les 4 à 5 ans qui viennent. Mais partir du principe qu'il faut interdire le glyphosate pour penser qu'il y a d'autres molécules qui vont le remplacer c'est catastrophique » a lancé Stéphane LeFoll sur France Inter le 20 août. Se faisant pédagogue, l’ancien ministre de l’Agriculture explique que l’utilisation d’herbicide (avec parcimonie) est utile pour la préservation des sols. Rappelant l’entretien mécanique des sols est l’alternative numéro au 0 herbicide, le ministre de l’Agriculture explique : « avec le passage des tracteurs, la poussière s’envole. C’est donc du sol qui s’en va. Pour éviter l'érosion des sols, la perte de fertilité des sols, il faut les couvrir. Et là, on a besoin d’un peu d’herbicide ».

Tags : Glyphosate

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
François Real Le 28 août 2018 à 19:48:40
Hallucinant! L'herbicide qui protège le sol.... Heureusement que Mr Le Foll n'est plus ministre de l'agriculture. "Les tracteurs labourant, le sol soufflé par le vent, les rivières et les fleuves de France et de Navarre colorés, c'est ça l'érosion des sols" nous dit-il ! On rêve. C'est parce qu'un sol est tassé par le passage répétitifs des lourds tracteurs afin notamment d'épandre les herbicides qu'un sol est destructuré, étouffé- plus de respiration, eau qui ne s'infiltre plus,....., vie du sol - les verres de terre entre autres- anéantie. Pluies (torrentielles), lessivage du sol et érosion. Rivières et fleuves colorés. Ne nous faites pas croire que les herbicides - "herbe, mauvaises herbes à éliminer grâce au glyphosate" nous dit-il- sont nécessaires pour protéger le sol. Mort de rire, oui. Mort tout court à terme. Que savez du glyphosate, Mr Le Foll...? Savez-vous qu'il tue TOUT et jusqu'aux ruisseaux, rivières et fleuves, puis mers et océans? Pour protéger le sol, on l'enherbe justement! Tout le contraire de ce que vous affirmez. Pour l'aider à se reconstituer, on apporte de la matière organique - les sarments de vigne notamment en viticulture- au lent processus de décomposition. Pour le soigner - et oui le sol est un organisme vivant qu'il faut soigner, reconstituer après avoir épandu des herbicides!!!-, on change de mode de production, passant de l'agriculture intensive à base d'engrais-herbicides vendus par l'industrie pétro-chimique qui artificialise le sol, le rend stérile, impropre à toute production agricole - on s'en aperçoit chaque jour depuis déjà bien des décennies...- à un mode de production qui s'intéresse au sol qui est la base de toute production végétale, d'où la bio, voire la biodynamie. Mr Le Foll, qu'avez-vous donc fait pendant 5 ans comme ministre de l'agriculture?Contentez-vous de gérer votre mairie & arrêtez de répandre des conneries. François Real, oenologue (en colère!)
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé