LE FIL

Liv-ex

Les prix des primeurs sont en deçà des pronostics

Jeudi 05 juillet 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Interrogés en avril, les acheteurs et distributeurs anglais s'attendaient à des prix plus élevés sur les primeurs 2017.Interrogés en avril, les acheteurs et distributeurs anglais s'attendaient à des prix plus élevés sur les primeurs 2017. - crédit photo : CC0 Creative Commons
Liv-ex a publié ce 4 juillet une étude comparative entre les prix des primeurs pronostiqués en avril par les acheteurs et les prix réels. En marjorité, les acheteurs s'attendaient à payer plus cher.

Un échantillon de 400 acheteurs et distributeurs internationaux a été questionné par Liv-Ex pour prédire les prix de certains primeurs. Mis à part Château Pavie, les prédictiosn étaient toutes au-dessus des prix réellement pratiqués. Ils pariaient sur une baisse moyenne des prix de 6.7% par rapport au millésime 2017. La réalité est un retrait de 14 %. Les acheteurs semblaient particulièrement à débourser davantage pour le Mission Haut Brion où l’écart de prix entre l’estimation et la réalité atteint 15.34 % (la marge d’erreur la plus grande). Et c’est Talbot qui semble s’être le mieux ajusté à ce que ses acheteurs étaient prêts à payer : l’écart n’est que de 0.77%. 
Néanmoins, note Liv-Ex, il semble que les acheteurs aient une meilleure vision du marché en 2017 qu’en 2016. Si cette année, ils sont 77 % à sur-estimer les prix des primeurs, ils étaient 90 % en 2016.

Appel à des prix équitables

Dans un rapport paru le 29 juin, Liv-Ex dénonçait l’inadéquation des prix en primeurs avec le marché. « Les distributeurs sont obligé de financer leurs stocks et de diminuer leur marge » commentait Liv-Ex. La société estimait que les distributeurs de vins anglais avaient vu leur vente baisser pour atteindre 45 millions de livre en 2017. La baisse du cours de la livre est une explication, les volumes de vente également. Selon Liv-Ex, ils étaient en retrait de 60 % en 2017. Mais, pour Liv-Ex, la situation n’est pas une fatalité. Selon la plateforme, « de nombreux exemples de vins vendus à un prix équitable du millésime 2016 » montrent que les vins Primeurs preuve gagner à une meilleure adéquation avec le marché.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé