LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Édition record

Bordeaux fête le vin sert 520 000 verres

Mardi 19 juin 2018 par Alexandre Abellan

Souvent voilé, le ciel girondin est resté globalement clément pendant cette fête du vin.
Souvent voilé, le ciel girondin est resté globalement clément pendant cette fête du vin. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
La fête est finie sur les quais bordelais : les bougies ont été soufflées les voiliers ont pris le large et les stands sont démontés. En plus des souvenirs des visiteurs et exposants, restent les chiffres d’un évènement particulièrement populaire.

Pour ses vingt ans, Bordeaux Fête le vin aura enchaîné les records : « en quatre jours, plus de 61 000 passes de dégustation ont été vendus, plus de 520 000 dégustations ont été servies, plus de 60 000 bouteilles ont été débouchées, l’École du Vin de Bordeaux a formé plus 18 000 personnes… Soit des augmentations de 25 à 30 % par rapport à la précédente édition, de 2014 » énumère Christophe Chateau, le commissaire de l’association organisatrice, Bordeaux Grands Évènements (BGE), lors d’un point presse ce 18 juin, sur le pont du trois-mâts danois Kaskelot. Cette édition anniversaire ayant été marquée par la venue d’une trentaine de voiliers sur les quais bordelais (qui ont accueilli à eux seuls 40 000 visiteurs par jour selon les estimations).

En termes de visitorat global, les organisateurs préfèrent rester flous, l’exercice étant délicat, comme l’a souligné la Cour des Comptes. « Il y a eu une augmentation forte de la fréquentation, des centaines et des centaines de milliers de personnes. Si quelqu’un connaît le chiffre exact, qu’il le dise. Mais on gardera quoi qu’il en soit le souvenir de cette fête du vin 2018 » souligne Stephan Delaux, le président de BGE.

1 200 viticulteurs et négociants

Il est vrai que les stands de dégustations n’ont pas désempli et se disent ravis de ces cinq jours de festivités (14-19 juin), faisant part de visiteurs curieux et attentifs, ainsi que d’un cadre propice à la flânerie (avec les bateaux et une météo favorable, mais aussi une montée en puissance de l’offre gastronomique). « 1 200 négociants et viticulteurs ont servi 60 000 bouteilles. Je les remercie pour leur disponibilité en cette forte période d’activité à la vigne » salue Allan Sichel, le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). Qui souligne la recette de la fête du vin : « un contact direct entre le producteur et le consommateur final ».

« Ce n’est pas un évènement où les gens viennent boire, mais apprendre. On n’a pas vu pendant les festivités de gens tituber ou de rixes entre gens ayant trop bu » renchérit Stephan Delaux, qui se flatte de l’exemplarité de cette fête populaire, qui attire l’intérêt d’organisateurs champenois et lyonnais en quête d’inspiration. Ne reste plus qu’à préparer l’organisation de la prochaine fête du vin, à la date évocatrice, en 2020.

Une fête endeuillée

Hantise des organisateurs, un accident mortel a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. Un prestataire de services ayant basculé du ponton du Morgenster, un deux-mâts hollandais, lors d’un chargement. « C’est une grande peine et un choc » a déclaré Stephan Delaux, présentant ses condoléances à la famille de la victime.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé