LE FIL

L'avenir, carte en main

Vendredi 15 juin 2018 par Alexandre Abellan

L'avenir, carte en main

Nous sommes à la fin du printemps 2018 et tout le vignoble français est sous le joug du mildiou. Tout le vignoble ? Non ! Des parcelles peuplées d’irréductibles ceps résistent encore et toujours à cette pression exceptionnelle. Ces cépages résistants n’affichent pas tous le même niveau d’endurance, mais ils proposent une réponse aux enjeux de réduction durable des intrants agricoles. Encore plantées à échelle expérimentale, ces nouvelles vignes s’introduisent progressivement dans le vignoble. Et avec ce déploiement arrivent les premiers retours du terrain, véritables tests de la compatibilité de ce matériel végétal inconnu avec les spécificités locales. Aussi bien climatiques que pédologiques, et même humaines.

Pour aider à la meilleure connaissance de ces nouveaux cépages, Vitisphere vient de lancer la première carte participative des cépages résistants. Vous ne connaissez sans doute pas le nom de ces variétés, allant d’Artaban au souvignier gris, mais nul doute que leurs premiers résultats au champ vous intéresseront. Comme les réussites de certaines solutions de biocontrôle ne manquent pas d’intriguer, et de faire espérer à la découverte  de potions magiques renforçant la vigne tout en respectant davantage l’environnement.

Si les pistes de solution ne manquent pas, la politique vient de fixer par surprise un cap qui va imposer de maintenir ce rythme vertueux d’expérimentation et de déploiement. Inattendu, un amendement à la loi d’Alimentation vient en effet de rendre obligatoire dès 2030 l’obtention d’une certification environnementale pour les vins d’appellation et de pays. Même si cette décision parlementaire est unilatérale, il n’y a dans ce cas pas de résistance à mobiliser. Le sens de l’histoire est à l’union des bonnes volontés pour réduire les impacts environnementaux.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé