LE FIL

Représentativité

La Confédération Paysanne se veut être une partie civile recevable

Mardi 05 juin 2018 par Alexandre Abellan

« Les producteurs, via un syndicat professionnel représentatif, ne peuvent qu'être considérés que comme victimes de ces agissements, qui dénaturent la substance et l'identification de leur production » estime l'avocat bordelais Frédéric Georges.
Faisant appel du refus de partie civile du tribunal de Bordeaux dans un dossier bordelais, le syndicat agricole compte défendre son droit d’intervention dans des affaires de fraude.
Ce contenu La Confédération Paysanne se veut être une partie civile recevable est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé