LE FIL

Matthias Weidenauer

« Sur le cuivre, on se heurte à des problèmes méthodologiques »

Lundi 04 juin 2018 par Christelle Stef
Article mis à jour le 05/06/2018 12:37:33

Matthias Weidenauer, le chairman de la European Union Copper Task Force
Les 24 et 25 mai, la Commission européenne a étudié la proposition de l’Anses d’autoriser le cuivre à 4 kg/ha/an sans lissage. Or celle-ci ne convient ni aux viticulteurs, ni aux firmes. Matthias Weidenauer, le chairman de la European Union Copper Task Force (Task Force Cuivre Européenne, constituée de 13 sociétés) nous explique pourquoi la dose actuelle ne présente pas de risques.
Ce contenu « Sur le cuivre, on se heurte à des problèmes méthodologiques » est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé