LE FIL

Légion d’honneur

Nouvelle récompense pour le sommelier Éric Beaumard

Mercredi 02 mai 2018 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 07/05/2018 13:31:00

« Être sommelier, ce n’est pas seulement mon métier, c’est aussi ma passion. J’adore sillonner les vignobles français » confie Éric Beaumard.« Être sommelier, ce n’est pas seulement mon métier, c’est aussi ma passion. J’adore sillonner les vignobles français » confie Éric Beaumard. - crédit photo : Four Seasons Hotel George V
Handicapé par la vie, le sommelier breton n’a cessé d’être motivé par l’envie pour exceller dans son métier. Une carrière exemplaire de 41 ans, saluée par l’État.

Quel titre n’aura pas décroché Éric Beaumard, le chef sommelier du George V ? Meilleur jeune sommelier de France en 1987, meilleur sommelier de France en 1992, meilleur sommelier d’Europe en 1994, vice-meilleur sommelier du monde en 1998… Et désormais chevalier de la légion d’honneur. « J’avais besoin des concours pour travailler, pour essayer de faire comprendre que je pouvais me débrouiller tout seul avec un bras. Il faut être têtu ! » explique Éric Beaumard dans un communiqué. S’étant d’abord destiné à la cuisine, un accident de moto lui fait frôler la mort et lui sectionne les nerfs de son bras droit, qu’il ne peut plus utiliser. Se tournant résolument vers la sommellerie, il en est devenu un représentant émérite, après 41 années de services (dont 19 à l’hôtel parisien George V).

Reconnu pour son expertise, Éric Beaumard est aussi apprécié sa diplomatie taquine lors des dégustations. Ainsi, il « ne dira pas à un patron de grand cru classé bordelais que son vin est un peu fluet, préférant souligner son "fort indice de souplesse". Et, quand un vin rouge lui semble très astringent, plutôt que d’indiquer qu’il le trouve soyeux comme du papier de verre, il choisira de le qualifier de légèrement "astrictif" » s’amuse le journaliste Jacques Dupont, dans son livre Le Vin et moi (éditions Stock, 2016).

Un Breton en honore un autre

En application du décret du 30 décembre 2017, et d’une demande du ministère de l’Agriculture, Éric Beaumard a reçu ce 25 avril son titre des mains d’un autre breton, le milliardaire François Pinault (PDG du groupe Kering et grand-croix de la légion d’honneur).
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé