LE FIL

Disques émotteurs

Nouvelle tendance pour le travail du rang

Mercredi 25 avril 2018 par Lucie Marné

Une centaine de visiteurs ont pu voir fonctionner les disques émotteurs Braun le 19 avril dernier à l'occasion d'une démonstration organisée par le GEDV et la Chambre d'Agriculture du vignoble champenois.Une centaine de visiteurs ont pu voir fonctionner les disques émotteurs Braun le 19 avril dernier à l'occasion d'une démonstration organisée par le GEDV et la Chambre d'Agriculture du vignoble champenois. - crédit photo : Lucie Marné
Jusqu'à présent, on ne connaissait que les disques émotteurs Braun et Siegwald. Mais d'autres constructeurs se lancent. A commencer par Bähr et Boisselet présents le 19 avril dernier dans le vignoble champenois. Vitisphere était présent.

« Pour travailler sous le rang, les viticulteurs cherchent des outils faciles à régler, pas très chers et avec un bon débit de chantier. » C’est le constat que faisait un concessionnaire de matériel viticole à Charly dans l’Aisne le 19 avril dernier à l’occasion d’une démonstration d’outils mécaniques de travail du sol, organisée par la Chambre d’agriculture et le GEDV. « L’avantage de ces outils, c’est que l’on peut les utiliser sur nos petits enjambeurs ou chenillards car ils ne nécessitent pas d’hydraulique », souligne Olivier Belin, président du GEDV et viticulteur dans l’Aisne.

Une dizaine de constructeurs présents

Boisselet, Braun, CGC Agri, Vitiméca…au total une dizaine de constructeurs avaient pris rendez-vous dans le vignoble de la Maison Moët. Deux nouveautés y étaient présentées : les disques émotteurs Bähr et Boisselet nouvellement présents dans le parc matériel des outils de travail du sol en vigne. « Jusqu’à présent, on ne connaissait que les disques émotteurs Braun et Siegwald », précise Johan Kouzmina, de la chambre d’agriculture de la Marne.

Utilisés en début de saison pour ouvrir le sol, ces outils semblent plaire par la simplicité d’utilisation et de réglage, et le débit de chantier important qu'ils offrent. « On peut rouler entre 5 et 8 km/h avec cet outil », précise M. Publier, concessionnaire à Blesmes dans l’Aisne. Mais Olivier Belin avertit ses confrères : « Il ne faut pas rouler trop vite quand même, surtout lorsque les bourgeons sont sortis. Sinon la terre va voler partout et on risque d’ébourgeonner la vigne. »

Présentation en image des trois modèles présents lors de la démonstration :

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé