LE FIL

Trois énigmes sur l’origine France

Vendredi 20 avril 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Depuis quelques temps, dans la Péninsule italienne où vient de se tenir Vinitaly, les débats vont bon train pour dénoncer des résultats exports jugés insuffisants. Le modèle français est mis sur un piédestal… jugé comme extrêmement efficient. Enigme numéro 1 : la France a-t-elle réellement réussi son ancrage à l'international ou bénéficie-t-elle d’une conjoncture favorable ? La très bonne valorisation des vins français cette année, ne doit pas faire oublier que la petite récolte mondiale est un contexte plus que dopant pour faire passer les hausses.  L’énigme numéro 2 vient du nombre de fraudes en cours d’instruction ou jugées ces derniers mois. Comment peuvent-elles avoir si peu de conséquences commerciales internationales alors que l’on se souvient des effets délétères qu’avait eu l’affaire des faux pinots sur les importations françaises. Dernière énigme, le prix des vins espagnols est à nouveau en baisse. Les écarts avec les vins français se creusent de manière conséquente. Après une année d'accalmie, la tentation de s’approvisionner à l’étranger va-t-elle ressurgir, dans un contexte où les stocks au commerce se seraient contractés ?  A ce jeu des énigmes, on espère fermement que les réponses resteront favorables à l’origine France.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé