LE FIL

À la carte

L’INAO cartographie le vignoble des AOC

Mercredi 18 avril 2018 par Alexandre Abellan

« C'est l'ensemble des communes composant l'aire géographique qui correspond au potentiel de production du raisin » explique Gilles Flutet.« C'est l'ensemble des communes composant l'aire géographique qui correspond au potentiel de production du raisin » explique Gilles Flutet. - crédit photo : IGN
Passant au crible les parcelles pouvant (ou ayant pu) prétendre à l’appellation, une cartographie interactive permet d’avoir une vue d’ensemble de l’essentiel du vignoble national.

Pas moins de 3,8 millions de parcelles constituent la carte des 289 appellations de vin mise en ligne par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO). Accessible en ligne, ce puzzle forme le potentiel viticole des AOC d’Alsace, d’Aquitaine, du Beaujolais, de Bourgogne, de la Corse, du Jura, de la Loire, de Provence, du Rhône, de la Savoie et du Sud-Ouest. Une nouvelle délimitation de l’appellation Champagne étant en cours, ce vignoble n’est pas encore affiché, tandis que le vignoble de Cognac n’a pas de parcellaire défini (le vignoble ayant plusieurs fins).

Fascinante par son niveau de détail, cette carte « est le résultat des travaux de délimitation parcellaire réalisés par les experts de l'INAO et approuvés par les instances. Cela correspond au potentiel de l'AOC par rapport aux critères techniques définis, et donc à des parcelles plantées ou pas » explique Gilles Flutet, le responsable du service territoires et délimitation de l’INAO. Qui précise que comme « certaines de ces délimitations sont anciennes, certaines zones urbanisées sont classées en AOC ».

Version bêta

Ouvrant à tous ses données cartographiques, l’INAO explique mettre en application la loi pour une République Numérique (votée en septembre 2016). « La mise en ligne de ces données par l’INAO a pour objectif de répondre aux besoins de ses partenaires mais aussi de permettre aux viticulteurs et aux citoyens d’accéder aux tracés des délimitations en AOC » précise un communiqué. Qui ajoute que « pour le moment, ces données sont en version bêta, pour permettre aux utilisateurs de faire remonter les anomalies rencontrées et à l’INAO de compléter les données sur les territoires qui ne sont pas encore vectorisés ». Seules les données validées officiellement par l’INAO font foi.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé