LE FIL

Nouvelle IGP

Terres du Midi approuvée par l’INAO

Vendredi 06 avril 2018 par Bertrand Collard

Ludovic Roux, président de l'ODG Terres du MidiLudovic Roux, président de l'ODG Terres du Midi - crédit photo : Calamel Philippe
Le 5 avril, le comité national des vins IGP de l’INAO a approuvé le cahier des charges de l’IGP Terres du Midi. Celle-ci pourrait être produite dès les prochaines vendanges.

« Avec le vote d’hier, on est encore dans le timing pour la récolte 2018. Je suis très content. C’est l’aboutissement d’un long travail collectif ». Ludovic Roux, président de l’ODG Terres du Midi est ravi. Le 5 avril, le comité national des vins IGP de l’INAO a approuvé le cahier des charges de cette nouvelle dénomination en projet depuis deux ans.

« Nous avons donné notre feu vert pour que ce cahier des charges soit mis en PNO (procédure nationale d’opposition). Il y a un formidable engouement autour de ce projet qui va structurer l’offre du Languedoc-Roussillon », indique Eric Paul, président du comité.

Terres du Midi sera un vin d’assemblage produit sur les quatre départements du Languedoc-Roussillon. Mais le cahier des charges ne fixera pas de règle d’assemblage. Les étiquettes ne pourront pas mentionner de cépage pour éviter la concurrence avec Pays d’Oc.

Nouveauté par rapport aux IGP de département : 50 % des volumes seront soumis à un contrôle organoleptique. « Nous avons des objectifs de qualité élevée pour obtenir des prix rémunérateurs pour les producteurs », explique Ludovic Roux.

Ce dernier espère que son projet ne soulèvera pas trop d’oppositions pour que le gouvernement puisse homologuer à temps le cahier des charges pour produire la nouvelle IPG dès cette année.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé