LE FIL

Un débat bienvenu !

Vendredi 30 mars 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

C’est certainement un acte de courage de la part de Vincent Leglantier. Fraîchement élu, le responsable de la section locale de Saudoy du Syndicat général des vignerons de Champagne a décidé d’organiser un débat sur « la place du vin face au lobby hygiéniste » le 27 avril prochain. Deux parlementaires sont invités, Charles de Courson et Éric Girardin, députés de la Marne. Enfin, un débat sur cette question difficile et délicate, qui mine la filière depuis des décennies. Oser briser le silence et poser la seule et unique question qui vaille, vaut bien que l’on salue cette initiative.

Ce débat intervient dans une période où la filière s’active à mettre à exécution son projet décrit dans le plan des Etats généraux de l’alimentation. Celui de faire de la filière un acteur de la prévention en matière d’alcool. L’idée est partie d’une enquête réalisée par le sociologue Gérard Mermez où les Français ont jugé qu’ils reconnaissaient ce rôle aux vignerons. Reste que les vignerons n’ont jamais été interrogés pour savoir s’ils étaient prêts à jouer ce rôle. Le projet n’a tout simplement pas d’ancrage collectif. On peut légitimement s’interroger pour savoir si un vigneron refusera de vendre au-delà d’une certaine quantité pour respecter des critères de consommation modérée. Néanmoins, les grandes manœuvres politiques sont à l’œuvre. Comme accepter d’agrandir le logo femme enceinte. La prochaine étape sera-t-elle d'accepter de nouveaux repères de consommation ? En la matière, la filière serait revenue sur les 10 verres par semaine et n'aurait plus de position officielle à ce sujet. 

                                                                 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé