LE FIL

Sans papier

La mode des bouteilles de vins rosés n’est pas à l’étiquette

Vendredi 23 mars 2018 par Alexandre Abellan

Le but de ce concours est « de valoriser l’esthétique des flacons présentés durant le salon, en primant le design de la bouteille et de l’étiquette ». Cette dernière étant au final absente du podium.
Le but de ce concours est « de valoriser l’esthétique des flacons présentés durant le salon, en primant le design de la bouteille et de l’étiquette ». Cette dernière étant au final absente du podium. - crédit photo : Pink Rosé Festival
Privilégiant la transparence la plus complète pour donner à voir toute la pâleur de leurs couleurs, les rosés sont dans une dynamique de packaging épuré, faisant la part belle à leurs coloris.

Sur les bouteilles de rosés, l’étiquette semble has been. Du moins si l’on en croit le podium des premiers Design Awards, réalisé à l’occasion de la deuxième édition du Pink Rosé Festival (7-9 février derniers à Cannes). Les 123 exposants et visiteurs qui ont voté pour ce prix ont plébiscité la cuvée Roseline Prestige 2017 du château Sainte Roseline, la cuvée Apogée 2017 du domaine de la Sanglière et l’Insolence d’Estandon 2017 d’Estandon Vignerons.

Toutes trois en appellation Côtes de Provence, ces cuvées partagent un même parti pris : pas d’étiquette papier sur le flacon, mais un nom inscrit directement, par impression ou gravure, sur la bouteille. Cette dernière affichant un rendu monochrome brut.

"Tendance appréciée des consommateurs"

« Parmi les 81 bouteilles en compétition, huit bouteilles se sont démarquées et six d’entre elles ne présentent pas d’étiquette papier » rapportent les organisateurs dans un communiqué. Qui ajoutent que « cette tendance de design est ainsi appréciée des consommateurs finaux ».
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé