LE FIL

Tour operator

Sud de France innove dans l’accueil des acheteurs germanophones à Prowein

Mardi 20 mars 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Anne-Marie Descôtes, ambassadrice de France en Allemagne, reçue le 19 mars à Prowein, par Elodie Le Dréan, responsable filière vin pour Ad’Occ.Anne-Marie Descôtes, ambassadrice de France en Allemagne, reçue le 19 mars à Prowein, par Elodie Le Dréan, responsable filière vin pour Ad’Occ. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
L’agence de développement économique de l’Occitanie a mis en place des visites thématiques de son pavillon.

Une sommelière portant un chapeau de paille aux couleurs de Sud de France pour guide et un petit groupe de visiteurs : le tableau pourrait ressembler à une visite touristique dans la ville de Montpellier. Le décor d’allées blanches et rectilignes rappelle cependant à la réalité : la scène se passe sur Prowein sur le pavillon Sud de France. L’agence de développement économique qui se dénomme désormais Ad’Occ, innove avec l’organisation de visites thématiques de son pavillon où quelques 133 producteurs de toute l’Occitanie sont présents. Ces Masters Tours invitent, en trois-quarts d’heures tops chrono, à la découverte des vins bios, des nouvelles AOC du Languedoc, des rosés, de l’excellence occitane… « Une cinquantaine d’acheteurs venus d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche y participe » précise Elodie le Dréan, responsable filière vin pour Ad’Occ.

Le retour de l'Allemagne
Cet investissement sur le marché allemand n’est pas anodin. Ces dernières années, l’origine languedocienne a perdu des parts de marché. « Mais la tendance s’est inversé l’an dernier » se satisfait Elodie le Dréan. Il faut donc continuer les efforts. Le chiffre d’affaires réalisé s’est, en effet, redressé en 2017 à la faveur d’un repositionnement des Corbières qui représentent 10 % des volumes français exportés sur l’Allemagne. « Aujourd’hui, un vin français sur deux importés en Allemagne provient du Languedoc » constate Elodie Le Dréan.
Globalement, la région Languedoc poursuit son développement actif sur les marchés exports. En 2017, le chiffre d’affaires global a atteint 207,3 millions d’euros, soit une progression de 45 % en cinq ans. Ses performances sont cependant hétérogènes suivant les marchés. Trois sont particulièrement moteurs. D’abord la Grande-Bretagne où le Languedoc, a contrario de l’offre française, croît de 5.27 % en volume et 8 % en valeur. En Chine, l’offre continue de s’installer avec des croissances de 18.6 % en volume et 21.25 % en valeur. « A noter que sur ce marché, le développement est équitablement réparti entre les AOP et les IGP » souligne Elodie Le Dréan. Enfin, les Etats-Unis connaissent un développement rapide avec une progression de 23.9 % en volume et 26 % en valeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé