LE FIL

Spéléœnologie

Cave à vin souterraine et sous-terroir pour les Vignerons d’Ardèche

Samedi 10 mars 2018 par Alexandre Abellan

Cette nouvelle attraction touristique complète l’espace Néovinum, lancé par les Vignerons Ardéchois en 2013 à Ruoms.Cette nouvelle attraction touristique complète l’espace Néovinum, lancé par les Vignerons Ardéchois en 2013 à Ruoms. - crédit photo : UVICA
Élevant 10 000 bouteilles au cœur de la grotte de l’Aven d’Orgnac, l’union coopérative propose une expérience de dégustation pour le moins inédite, 50 mètres sous terre dans une grotte préhistorique.

Pour former la chaîne humaine descendant les bouteilles dans les profondeurs de la grotte, il aura fallu mobiliser pas moins de 130 apporteurs de l’Union des Vignerons des Coteaux de l’Ardèche (UVICA). Répartis sur 220 marches, ils ont descendu ce premier mars les 5 000 premières bouteilles 50 mètres sous terre. Tenant autant de la cave de vieillissement idéale* que du bar de dégustation exceptionnel, la plateforme donne aux Vignerons d’Ardèche un site œnotouristique idéal dans la grotte de l'Aven d’Orgnac.

« Après une expérience réussie ayant permis à des producteurs régionaux de vendre leurs produits du terroir dans la boutique du site, [la commune d’Orgnac-L’Aven, gestionnaire du site,] souhaitait depuis de longues années créer un partenariat avec la viticulture ardéchoise » explique dans un communiqué Joël Ughetto, le directeur de la grotte. Signée en 2017, une convention met désormais à disposition pendant 20 ans l’ancien tunnel d’accès à l’ascenseur de sortie.

Retour aux sources

« J’aimerais vous dire que Robert de Joly, lorsqu’il est descendu dans l’Aven d’Orgnac en août 1935 pour la première fois, a découvert des bouteilles de Vivarais cachées par nos vignerons d’Orgnac qui avaient déjà compris les vertus d’une grotte pour la conservation de leurs meilleures cuvées ! » s’amuse Philippe Dry, le directeur général des Vignerons Ardéchois. Ne pouvant broder une telle histoire, l’union coopérative donne cependant à rêver en proposant une expérience sensorielle aux origines de ses terroirs. La grotte se trouve en effet sous le plateau calcaire de l’appellation du Vivarais.

« Après une descente de 220 marches, dans une obscurité partielle et un calme absolu pour éveiller et décupler tous vos sens, un guide spécialisé en œnologie vous initie à l’art de la dégustation des vins » explique un communiqué. La dégustation se poursuivant par une visite du reste de la grotte. Des visites sont déjà annoncées hors saison, les descentes œnologiques se tenant ensuite tous les jeudis de l’été (du 5 juillet au 30 août cette année). La descente/dégustation est de 20 euros pour un adulte.

 

* : Dans ces conditions d’obscurité, la température est constante à 12 °C et le taux d’humidité évolue entre 95 et 100 %.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé