LE FIL

Spécialiste des bulles

Belle croissance pour Veuve Ambal

Mardi 13 mars 2018 par Bertrand Collard

Sylvain Depiesse, directeur des domaines, Aurélien Piffaut, directeur général, Mathieu Goublot, œnologue, François Piffaut directeur oenotourisme, Nadine Gublin œnologue conseil et Julien Lepont, directeur marketing.Sylvain Depiesse, directeur des domaines, Aurélien Piffaut, directeur général, Mathieu Goublot, œnologue, François Piffaut directeur oenotourisme, Nadine Gublin œnologue conseil et Julien Lepont, directeur marketing. - crédit photo : Bertrand Collard
L'an dernier, Veuve Ambal a vu ses ventes progresser de 12 % en volume comme en valeur. L'entreprise progresse surtout à l'export.

Pour ses 120 ans, Veuve Ambal se porte bien. L’an dernier, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 66 millions d’euros et vendu 22 millions de cols, progressant de 12 % sur ces deux critères. C’est à l’export qu’elle réalise l’essentiel de sa croissance, ses ventes en France n’ayant progressé que de 2 %. A l’export, et avec ses cuves closes de marque Charles Roux.

Un tiers des parts de marché en grande surface

« Les Etats-Unis sont notre premier marché, explique Julien Lepont, directeur marketing. Nous sommes aussi très présents en Belgique, en Angleterre, au Pays-Bas et en Norvège. Au total, nous sommes présents dans 45 pays. »

En France, Veuve Ambal est le leader des crémants de Bourgogne. « Nous détenons un tiers des parts de marché en grande surface, avec 1,8 million de cols vendus l’an dernier sous la marque Veuve Ambal », affime Julien Lepont.

L’an dernier toujours, Veuve Ambal a produit 7 millions de cols de crémant de Bourgogne sur un total de 18 millions de cols pour l’appellation.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé