Accueil / Commerce/Gestion / Distell investit 1,5 million € pour lutter contre le manque d'eau

Afrique du Sud
Distell investit 1,5 million € pour lutter contre le manque d'eau

Après des vendanges 2018 marquées par la sécheresse, le premier groupe des vins sud-africains va financer de nouvelles usines de recyclage des eaux usées, et continuer à réduire la consommation de ses installations de production.
Par Alexandre Abellan Le 12 mars 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Distell investit 1,5 million € pour lutter contre le manque d'eau
Pesant sur Cape Town depuis le début de l'année, la prévention de la pénurie d'eau mobilise tous les acteurs sud-africains. - crédit photo : Cape Town City
«

 Alors que la sécheresse dans la région du Cap pose un vrai risque pour l’approvisionnement en raisins et vins pour le moyen terme, le groupe Distell a sécurisé son sourcing pour la campagne » rassure un communiqué du premier producteur sud-africain de vins. Mais le manque d’eau n’affecte pas que les rendements. Faisant les gros titres de la presse internationale, l’actuelle pénurie d’eau potable dans la ville de Cape Town touche également les usines de Distell.

Pour gagner en autonomie, le groupe annonce investir 22 millions de rands (soit 1,5 million d’euros) dans des outils de traitement des eaux usées et de recyclage de l’eau. Une installation produisant du biogaz et du méthane est ainsi en construction, tandis que des audits dans les usines du groupe ont conduit à la réduction des consommations d’eau par litre de vin produit (-14 % en un an). Et « certaines activités de production très consommatrices en eau ont été relocalisées dans des zones possédant suffisamment de ressources » ajoute Distell.

Exportations affectées

Malgré ces investissements, le groupe se prépare à des difficultés. « À l’avenir, nous nous attendons à de plus dures conditions, que ce soit commercialement avec une croissance de la TVA, un rand fort et de potentielles pénuries en eau. Ce qui affectera nos exportations » pointe Richard Ruston, le directeur général de Distell.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé