LE FIL

Jóvenes por el Vino

De jeunes espagnols mobilisés pour partager la culture du vin

Dimanche 04 mars 2018 par Alexandre Abellan

L’idée du mouvement a été lancée après un match de rugby, lors d’une troisième mi-temps où tous les jeunes joueurs n’avaient amené que de la bière. Et pas une bouteille de vin en plein vignoble espagnol.L’idée du mouvement a été lancée après un match de rugby, lors d’une troisième mi-temps où tous les jeunes joueurs n’avaient amené que de la bière. Et pas une bouteille de vin en plein vignoble espagnol. - crédit photo : Jóvenes por el Vino
Née dans la Ribera de Duero, l’initiative associative tient du club œnologique 2.0 et compte animer des dégustations et rencontres afin de raviver l’intérêt des jeunes pour le jus de treille.

Dans son approche de la consommation responsable du vin, l’Espagne pourrait décidément donner des leçons à la France. Alors que des débats sur la place du vin dans la société sont attisés par la ministre Santé dans l’Hexagone, une campagne espagnole pour « marier le vin avec la vie quotidienne » est diffusée avec l’appui entier du ministre de l’Agriculture. Alors que le tire-bouchon a été attaqué l’automne dernier par l’Institut Français du Cancer (INCA), il est le fier symbole d’une association pour la promotion de la culture du vin : "Jóvenes por el Vino". « Nous sommes un groupe de jeunes prêts à donner de notre temps à la promotion d’une culture qui se meurt pour les jeunes de Valladolid. La culture du vin » résume le site de l’association.

Lancé il y a un mois dans la Ribera de Duero, Jóvenes por el Vino tient désormais du mouvement, avec un millier de jeunes mobilisés sur les réseaux sociaux, lors de premières soirées d'initiation à la dégustation et de sa première journée de rassemblement (ce 24 février). Mettant en ligne une carte des bars à vin et un calendrier de ses rendez-vous, l’association affiche la volonté de relier la jeunesse espagnole avec la connaissance de son vignoble. « Nous voulons que les gens perdent la peur de commander du vin quand ils vont au bar, et qu’ils voient beaucoup de bouteilles dont ils ne savent ni d’où elles viennent, ni combien elles vont coûter » explique un fondateur de l’association, Manuel Cuadrado, à La Vanguardia.

Du pain sur la planche

Actuellement, seulement 5,5 % des 18-25 ans et 10 % des 25-35 ans consomment régulièrement du vin selon les données de l’Observatoire Espagnol du Marché du Vin. Le travail de pédagogie et de formation de l’association espagnole ne fait que commencer.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé