LE FIL

Montée en compétences

Les enseignants de Kedge vont former l’Armagnac au marketing

Jeudi 22 février 2018 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 23/02/2018 09:28:49

Proposant un master en Management Vins et Spiritueux, Kedge revendique le titre de « formation leader » en la matière.
Proposant un master en Management Vins et Spiritueux, Kedge revendique le titre de « formation leader » en la matière. - crédit photo : Kedge BS
L’interprofession de l’eau-de-vie gasconne veut mettre à profit le vivier d’énergie et d’idée de l’école de commerce bordelaise pour rénover les pratiques de ses opérateurs.v

Ce 15 mars à Bordeaux, l’école Kedge Business School et le Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac (BNIA) vont signer un partenariat lançant Armagnac Impulsion. Soit un cadre de quatre séminaires, pour travailler au positionnement de l’eau-de-vie de Gascogne. « Nous avons la volonté de créer un service de formation au marketing pour nos opérateurs. Il y a un manque de compétences en commerce et communication dans les exploitations de tailles familiales, où les parcours sont davantage techniques » explique Marc Darroze, le président du BNIA.

Les professeurs et élèves du master vin et spiritueux de Kedge participeront ainsi à un programme de réflexions et d’échanges avec les maisons d’Armagnac. « Notre stratégie est claire : créer un nouvel outil d’accompagnement individuel et collectif de nos entreprises. Pour qu’elles puissent nourrir leurs réflexions » résume Olivier Goujon, le directeur du BNIA. Les opérateurs participants aux séminaires  participeront à hauteur de 100 euros, 70 % des frais étant à la charge de l’interprofession.

Confrontation des idées

Dépassant le cadre de la simple formation ou de l’étude de cas ponctuel, ce partenariat s’intègre dans une approche de challenge des acquis gascons par un regard extérieur. « Il y a un enjeu de confrontation aux visions et analyses de jeunes extérieurs » souligne Marc Darroze.

Par le passé, Kedge a déjà accompagné des appellations, comme Jurançon en 2017 (pour un partenariat avec la station de ski de Gouette). « Les étudiants semblent motivés, on espère que cela permettra de continuer à phosphorer et de se poser les bonnes questions. Pour voir les bonnes réponses ! » conclut Marc Darroze.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé