LE FIL

Patrimoine bordelais

L’encépagement d’il y a 200 ans, solution au changement climatique ?

Lundi 19 février 2018 par Alexandre Abellan

« Il faut en finir avec la suprématie du merlot et du sémillon » estime Frédéric Mallier. « À Bordeaux, 96 % de l’encépagement est représenté par six cépages » constate Julia Riffault, ce 18 février au parc des expositions de Montpellier.
Tombés dans les oubliettes de l’histoire viticole, d’anciens cépages pourraient relever les défis de l’adaptation au réchauffement climatique. Si les connaissances à leur propos se mettent bien à jour.
Ce contenu L’encépagement d’il y a 200 ans, solution au changement climatique ? est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR LA VIGNE Vitisphere
Vous souhaitez découvrir gracieusement
LA VIGNE Vitisphere pendant 2 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé