LE FIL

Montpellier

La dernière étape de la Wine Week débute aujourd’hui

Dimanche 18 février 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Vinisud 2018 compte 1450 exposants et s'attend à recevoir quelques 30 000 visiteurs.Vinisud 2018 compte 1450 exposants et s'attend à recevoir quelques 30 000 visiteurs. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Vinisud, le salon des vins méditerranéens ouvre ses portes ce 18 février au Parc des expositions. C’est la dernière étape d’une Wine Week qui aura débuté à Paris le 12 février avec Vinovision.

Prêts pour la dernière escale de la Wine Week ? A Montpellier, ce 18 février, Vinisud donne le coup d’envoi de sa quatrième édition. C’est le dernier évènement d’une Wine week française chargée. Elle a débuté le 12 février avec Vinovision à Paris. Le jour de la fermeture de ce salon dédié aux vins septentrionaux débutaient les rencontres d’affaires du World wine meeting global Paris qui se tenait à l’hôtel du Collectionneur jusqu’au 17 février. Le Forum international d’affaires a pris le relais ce même jour. Se déroulant à Montpellier, il se tient sur trois jours en parallèle de Vinisud.

Parisienne en 2019

La formule semble avoir séduit à l’international. C’est du moins ce qu’assure, Ahmad Monhem, directeur général d’Adhesion Group, organisateur de Vinisud. Les exportateurs ont saisi l’occasion de passer plusieurs jours en France pour découvrir une vaste offre française et méditerranéenne. La Wine week devrait être encore plus optimale l’an prochain avec la tenue de Vinovision et Vinisud dans les hall 4 et 7 du Parc des expositions de la Porte de Versailles. La Wine Week aura ainsi entièrement lieu à Paris, ce qui permettra aux visiteurs internationaux de poser leurs valises et d’optimiser leur voyage.

Comexposium et sa filiale Adhesion Group ont d’ailleurs déjà les yeux rivés vers 2019. La commercialisation a débuté avec une offre offensive. Pour l’un ou l’autre des deux salons, le prix du stand nu est de 182 euros/m2 (à partir de 24 m2) jusqu’au 30 mars 2018. Cette offre a un double objectif. D’une part, les deux salons cherchent à lever les inquiétudes sur le coût élevé d’un salon parisien qu’ont, légitimement, un certain nombre d’exposants. D’autre part, les organisateurs caressent l’idée de faire la preuve de leur concept et de montrer des muscles lors de Prowein en mars prochain. Ils se verraient bien annoncer 1000 pré-enregistrements lors du salon allemand. Ils seraient alors à la moitié de leur objectif, soit réunir 2000 exposants à Paris du 10 au 12 février 2019.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé