LE FIL

Chiffres 2017

La France représente 50 % des ventes de Champagne

Mardi 13 février 2018 par Aude Lutun

Pour la première fois, les ventes dans les pays tiers (76.8 millions de cols) ont dépassé celles réalisées en Europe (76.5 millions de bouteilles)Pour la première fois, les ventes dans les pays tiers (76.8 millions de cols) ont dépassé celles réalisées en Europe (76.5 millions de bouteilles) - crédit photo : Creative Commons CC0
Si la Champagne enregistre une hausse de son chiffre d’affaires (4 %) et de ses ventes (0.4 %), le marché français baisse. Un retrait désormais structurel car il est observé depuis 2008.

Le Comité Champagne vient de publier les chiffres officiels des ventes de l’année 2017. Le chiffre d’affaires 2017 approche des 5 milliards d’euros, à 4.9 Md€, en hausse de 4 % par rapport à l’année 2016. Ce chiffre record est obtenu « grâce à l’exportation et à la valorisation des cuvées », estime Jean-Marie Barillère, président de l’Union des Maisons de Champagne et co-président du Comité Champagne. Côté volumes, les ventes d’élèvent à 307.3 millions de bouteilles, en progression de 0.4 %.

Le marché français encore en recul

Le marché français continue de baisser, et ce depuis la crise de 2008. La France représente 50 % des ventes avec 153.7 millions de cols, et chute de 2.5 %. Cette baisse impacte en priorité les viticulteurs, dont les ventes ont  chuté de 3.8 % sur l’année 2017, avec un volume total de 59.57 millions de bouteilles. « La baisse des ventes en France est plus forte qu’attendue, en raison d’un mois de décembre décevant », décrit Maxime Toubart, président du syndicat des vignerons et co-président du Comité Champagne. Les chiffres du mois de décembre 2017, mois stratégique pour les vignerons, ont effet été mauvais : - 10.7 % pour le négoce, -7.1 % pour les vignerons et -18.3 % pour les coopératives, soit une baisse totale de 10.4 %.

Pour la première fois, les ventes dans les pays tiers (76.8 millions de cols) ont dépassé celles réalisées en Europe (76.5 millions de bouteilles), avec une hausse de 8.8 % dans les Pays tiers contre une baisse de 1.3 % en Europe. La mauvaise tenue du marché britannique, sur fond de Brexit, explique en grande partie la baisse de forme des ventes européennes.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé