LE FIL

Par cooptation

Le salon d’Angers s’ouvre aux vins hors-la-Loire

Mardi 06 février 2018 par Alexandre Abellan

Accueillant les cidres, bières et spiritueux depuis 2016, le salon des vins de Loire a également reconduit son espace start-up.
Accueillant les cidres, bières et spiritueux depuis 2016, le salon des vins de Loire a également reconduit son espace start-up. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Pour la première fois, le salon des vins de la Loire accueille des domaines du Beaujolais, de Bordeaux, de Corse, des Côtes-du-Rhône… Tant qu’ils sont appuyés par un exposant ligérien.

« Il n’y a pas eu de prospection dans d'autres régions, mais l’étude des candidatures proposées par nos exposants de Loire. Cette cooptation marche sur la connaissance et la confiance » pose Anne Boussion, la directrice des salons du Parc des Expositions d’Angers. Pour sa trente-deuxième édition, le salon angevin accueille pour la première fois dans ses allées des vignerons venant d’autres vignobles. Invités par un autre domaine, ils ne sont pas pour autant co-exposant, mais possèdent un stand à part entière. Et ne manquent pas d’intéresser les visiteurs.

« Ce qui m’intéresse, c’est de toucher le public du réseau des cavistes de l’Ouest. La Bretagne est une région qui aime les Bordeaux » explique Stéphane Le May, le propriétaire du château Turcaud (AOC Entre-deux-Mers). Entre les vins d’Anjou et de Sancerre, la présence d’un bordeaux ne semble pas tant étonner les visiteurs : « il y a dix ans, cela aurait sans doute plus surpris. Mais les cloisonnements tombent. Comme lors des primeurs à Bordeaux, où l’on accueille des vins venant de partout » rapporte le vigneron bordelais. Il est vrai que le public semble déjà habitué à la présence de vins non-ligériens, ne serait-ce que par l’ouverture des salons offs comme celui de la Levée et de Demeter (également présents au parc-expo d’Angers).

Hors-la-Loire

De leur côté, les exposants ligériens font peu de cas de cette présence de domaines hors-la-Loire. Peut-être parce que la quantité de domaines concernés reste infime quand elle est ramenée à l’ensemble des 300 exposants. Parmi la dizaine de domaines venant « d’autres vignobles », on en trouve du Beaujolais, de Bordeaux, de Bourgogne, de Corse, de Champagne, des Côtes-du-Rhône, du Languedoc… L’essentiel de ces exposants « hors-la-Loire » est concentré sur le stand du distributeur Vini Be Good. Le tout formant une initiative dont Fabrice Gendrat, le directeur, souligne la complémentarité : « cela permet de fédérer et de ne pas se disperser. L’an dernier nous avions nos exposants répartis sur un stand à la Levée et un autre sur le salon des vins de la Loire. Maintenant nous avons 150 mètres carrés » se félicite le commercial, déjà partant pour reconduire l’essai en 2019.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé