LE FIL

Le coup de poker de la filière

Vendredi 05 janvier 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

L’année commence après des vœux présidentiels finalement plutôt traditionnels (la seule excentricité du Président ayant été d’allonger l’exercice). Tout en bienveillance, le discours du président aura eu un mot pour les agriculteurs et une pensée pour leur pouvoir d’achat. La problématique va se poser de manière saillante en viticulture après une vendange 2017 historiquement faible. Des pistes de travail sont mises sur la table des Etats généraux de l’alimentation et dans le plan de filière réalisé dans ce cadre. 
Reste que pour la viticulture, il n’est pas d’amélioration du pouvoir d’achat qui tienne sans que les entreprises puissent avoir confiance dans la politique de santé. Il faut un engagement, un signe fort du gouvernement. Et pas quelques mots confus qui caressent dans le sens du poil sans prendre de risques. Car la filière a véritablement joué un coup de poker en refusant de remettre son plan fin 2019 en absence d'un engagement gouvernemental fort. C’est montrer la force de l’attente, mais c’est aussi prendre le risque que de belles phrases endorment et engourdissent la crainte de réglementations contraignantes. Entre montrer les dents et tendre le bâton pour se faire manipuler, il y a parfois qu’une frontière ténue…
En attendant de voir ce que nous réserve les prochaines semaines, Vitisphere et La Vigne vous souhaite à tous une heureuse, chaleureuse, délicieuse, merveilleuse et savoureuse année 2018 !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé