LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Nouveaux impétrants

Deux nouvelles appellations entrent à InterLoire

Mardi 19 décembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

L'interprofession des vins de Loire augmente son budget sans toucher au montant des cotisations volontaires obligatoires.
L'interprofession des vins de Loire augmente son budget sans toucher au montant des cotisations volontaires obligatoires. - crédit photo : DR
L’interprofession des vins de Loire, InterLoire, tenait son assemblée générale le 18 décembre. Elle a validé l’entrée de deux nouvelles appellations.

Cela faisait plusieurs années que le travail de rapprochement avait été engagé. C’est désormais chose faite ! Les appellations du haut-poitou et des coteaux-du-vendomois ont signé pour rejoindre InterLoire. Si c’est deux appellations ne changeront pas la représentativité d’Interloire en volume, leur entrée est tout de même un symbole, dans une région où certaines appellations ont violemment claqué la porte de l’interprofession. Le président d’InterLoire ne s’y trompe pas, soulignant l’intérêt de renforcer le groupe. « La filière continue de se regrouper à travers un collectif fort et structuré pour répondre aux enjeux économiques et commerciaux ».

Hausse du budget

L’Assemblée générale a permis également de poursuivre et d’affirmer la volonté d’InterLoire de toujours plus investir sur l’export. Le budget 2018 a été voté en hausse de 20 % sans augmentation de cotisation volontaire obligatoire. La progression est en effet le résultat de la politique de restructuration de l’interprofession menée ces dernières années. Cette hausse ira en particulier à la communication doit 70 % sera dédiée aux marchés étrangers.

Enfin, InterLoire continue à se positionner comme l’interprofession qui ose et cherche des modèles nouveaux. Elle crée en 2018, un poste de directeur de la prospective. Et Jean-Martin Dutour d’expliquer : « le rôle de l’interprofession est d’éclairer l’avenir, d’anticiper les évolutions des marchés et de nous aider à nous projeter afin de définir les stratégies marchés/produits/circuits, optimiser le potentiel production et orienter les programmes de recherche sur le moyen/long terme ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé