LE FIL

Millésime 2018

Petite vendange annoncée en Afrique du Sud

Vendredi 15 décembre 2017 par Alexandre Abellan

À noter que l’Afrique du Sud enregistre également un repli de sa surface viticole, qui est passée de 100 600 à 95 800 hectares entre 2016 et 2011 (-5 % en cinq ans).À noter que l’Afrique du Sud enregistre également un repli de sa surface viticole, qui est passée de 100 600 à 95 800 hectares entre 2016 et 2011 (-5 % en cinq ans). - crédit photo : WOSA
Entre le gel et la sécheresse, le vignoble sud-africain se prépare à la perspective de la plus petite vendange de la dernière décennie.

« Dans le vignoble, les techniciens prédisent une récolte 2018 bien plus faible que celle de 2017. Possiblement la plus petite depuis 2005 », annonce la dernière enquête du Service Statistique du Vin Sud Africain (SAWIS). Pour le troisième millésime consécutif, la sécheresse pèse sur le potentiel de production sud-africain. Notamment pour les régions du Western Cape et d’Olifants River, tandis que l’Orange river serait épargnée.

« La plupart des barrages pour l’irrigation de la filière n’étaient remplis qu’entre 30 et 40 %. Cela signifie que les ressources en eau des vignerons étaient d’emblée réduites et qu’ils ne pouvaient pleinement répondre aux demandes en eau de leurs vignes » explique Francois Viljoen, le responsable du service technique de l’association VinPro. Ce manque d’eau disponible devrait avoir un fort impact sur la production 2017, à moins que des pluies en décembre et janvier viennent lever la contrainte hydrique.

Gelées blanches et noires

Mais, la vendange sud-africaine n’est pas touchée que par la sécheresse. Des gelées blanches et noires ont ravagé les vignobles d’Orange River, Robertson et Worcester en octobre. Sur les parcelles touchées, « les pousses de vigne sont mortes jusqu’au niveau du cordon… La récolte est détruite sur la plupart des vignes. Désormais, le défi est de prendre en main le vignoble pour qu’il y ait des sarments qui aoûtent cet hiver, et qu’il y ait matière à la taille » rapporte Pierre Snyman, consultant viticole pour VinPro dans la région de Worcester.

"Petit rendement, comme en France, Italie, Espagne, Californie…"

Se préparant à une petite récolte, la filière sud-africaine prend de la distance pour relativiser. « L’Afrique du Sud n’est pas le seul pays viticole à connaître une petite vendange. Également à cause d’aléas climatiques, les rendements sont bas en France, Italie, Espagne et Californie. Ce qui, combiné avec une forte demande, devrait conduire à des ruptures de stocks sur certaines catégories. Cette pénurie relative donne une excellente opportunité à notre filière de rester compétitive avec des prix plus élevés » espère Rico Basson, le directeur général de VinPro.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé