LE FIL

Usurpation

Les représentants des IGP vont se porter parties civiles

Mercredi 06 décembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Certaines entreprises devraient comparaître devant la justice dans le cadre des pratiques d'usurpation de l'origine des vins, qui avait fait grand bruit au premier semestre 2017.Certaines entreprises devraient comparaître devant la justice dans le cadre des pratiques d'usurpation de l'origine des vins, qui avait fait grand bruit au premier semestre 2017. - crédit photo : Creative Commons CC0
Dans le cadre des enquêtes pour fraude menées dans les linéaires vins, certains contentieux vont être portés devant la justice. Les IGP ne manqueront pas le rendez-vous.

Les étiquetages frauduleux ont fait la une de l’actualité viticole ces dernières années. Des vins ont été étiquetés IGP alors qu’ils ne relevaient pas de ce label. Ce que la Répression des fraudes a pu constater, aboutissant à la mise en route de procédures. « Nous nous porterons parties civiles » annonce Michel Servage, président de la Confédération nationale des IGP. L’IGP Pays d’Oc compte faire de même et d’autres organisations syndicales. Leur nombre devrait, cependant, être limitée car pour ne pas alourdir les procédures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé