LE FIL

Packaging

La « personnalisation » toujours en vogue

Jeudi 07 décembre 2017 par Juliette Cassagnes

Les vins blancs et surtout rosés sont de plus en plus conditionnés dans des bouteilles gravées, permettant d'en amplifier les refletsLes vins blancs et surtout rosés sont de plus en plus conditionnés dans des bouteilles gravées, permettant d'en amplifier les reflets - crédit photo : Saverglass
La tendance du « toujours plus » de personnalisation des emballages se confirme. De nombreuses entreprises exposantes présentaient de nouvelles solutions ou produits dans ce sens, lors du Sitevi 2017. En voici un aperçu.

Rivercap (Hendaye, groupe Sparflex), pour les vins tranquilles, et Sparflex, pour les effervescents, ont présenté une nouvelle technique d'impression numérique pour les coiffes et capsules de surbouchage, appelée « Créative digital ». Elle permet une plus grande finesse des motifs et un nombre de couleurs « infini », nettement supérieurs à la technique classique, l'héliogravure.

Cette technologie permet par ailleurs des productions de séries plus petites, tout en maintenant des prix qui restent « réduits ». Enfin, elle permet d'accéder à « l'ultra-personnalisation », en donnant la possibilité d'obtenir 6 design différents pour une commande de minimum 5000 capsules – soit des séries de 834 capsules - ou 2500 coiffes. Le fabricant propose aussi une numérotation individuelle de celles-ci, chacune d'entre elles devenant ainsi « unique ». Cette nouvelle offre permet de répondre à la tendance croissante de personnalisation de ses bouteilles, « un marché qui n'existait pas avant », constate Julie Renault, responsable communication du groupe. « Avec cette technique, le nombre produit et commandé est plus faible, les vignerons osent donc plus, se lâchent plus sur leur packaging », poursuit celle-ci.

Personnaliser ses bouteilles de Champagne juste avant commercialisation

Les verriers ne sont pas en reste : Verallia comme Saverglass proposent tous deux des bouteilles de plus en plus personnalisées, mais produites en série. Verallia a mis en place un nouveau dispositif permettant aux producteurs de Champagne de décorer leurs bouteilles pleines, donc juste avant leur commercialisation, afin par exemple de répondre à un marché, une demande précise, au dernier moment. Intitulé « Artefakt », il leur est désormais possible de les faire sérigraphier, laquer et marquer...Bref les personnaliser plus facilement. Une logistique pour transporter les bouteilles pleines et une adaptation du site de Saga Décor, filiale de Verallia, ont été mises en place. Les techniques de décors proposées ont aussi été testées sur les vins, afin de vérifier que les différents procédés de marquage n'altérent pas leur qualité. 

Saverglass lance de son côté une nouvelle collection : « Irresistible ». La bouteille de 75 cL. en verre blanc présente une forme avec un épaulement fuselé, une haute stature et un fût légèrement conique. La piqûre présente une forme en pointe fine et des gravures externes ont été ajoutées sur le bas-fût, « pour plus de personnalisation ». Trois modèles sont déclinés : « Qub », une gravure composée de carrés saillants, « 2nd skin », faite de losanges et « Lines », réalisée avec des traits fins. Les effets de brillance et de reflets des vins sont renforcés par ces motifs gravés. La zone réservée à l'étiquette reste libre et lisse, pour en faciliter la pose. Ces bouteilles sont disponibles quelle que soit la quantité commandée et leur prix dépend de celle-ci...

La société Asti Sérigraphie (Peronnas, 01) commercialise à grande échelle sa nouvelle étiquette auto-adhésive « façon verre gravé » appelée « Label glass ». Elle s'adresse aux vignerons qui n'ont pas les moyens de faire embosser leurs bouteilles de verre de leurs initiales ou blason, mais aussi à ceux désireux de personnaliser un petit lot de bouteilles en lui donnant un côté plus « luxueux ».

En polypropylène et totalement transparente, l'étiquette embossée apposée sur la bouteille prend l'apparence du verre et donne la même sensation « en relief » que celui-ci au toucher. Différentes couleurs sont possibles, afin d'adapter l'étiquette en fonction de la teinte du vin et du verre pour une meilleure imitation. Mais des modèles plus visibles (or, argent, pailleté, photo-luminescent), sont aussi disponibles. Les motifs sont créés à la demande.

Le système a été breveté afin de rendre le plus invisible possible la découpe et le collage. Une commande de 20000 étiquettes minimum est nécessaire, pour un prix d'environ 150€ les 1000. Le prix est ensuite dégressif. Elles sont commercialisées par bobines de 3500 à 5000 unités. La « Label glass » se pose indépendamment de l'étiquette, avec une machine lors de l'étiquetage. Dans ce cas, une adaptation par les fabricants est nécessaire. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé