LE FIL

Sondage Vitisphere

Investissements maintenus pour les visiteurs du Sitévi

Lundi 27 novembre 2017 par Alexandre Abellan

Selon les 43 sondés de Vitisphere, la baisse des investissements serait de… 1 % en moyenne.Selon les 43 sondés de Vitisphere, la baisse des investissements serait de… 1 % en moyenne. - crédit photo : F.Foucha
Malgré l’impact de la petite récolte, les lecteurs de Vitisphere indiquent vouloir préserver leurs dépenses. Si les assurances n’attirent toujours pas, les outils d’irrigation et les matériels de travaux des sol polarisent toutes les attentions.

Fêtant ses 40 ans du 28 au 30 novembre à Montpellier, le Salon International des Équipements et Savoir-faire pour la Vigne et le Vin, Sitevi, annonce un record d’exposants et espère bien que les visiteurs se presseront dans ses allées, malgré la récolte historiquement basse en 2017. Le sondage réalisé du 10 au 24 novembre par Vitisphere devrait rassurer les organisateurs, quasiment 75 % des répondants annonçant leur présence. Sur 43 sondés, la moitié estime que le rendez-vous est incontournable et un quart souligne qu’il s’agit d’une occasion de décompresser après la difficile année.

Cette enquête qualitative donne un enseignement inattendu : la baisse généralisée des rendements ne sera pas répercutée proportionnellement sur les investissements. Les sondés se répartissent assez équitablement entre baisse, maintien et hausse de leurs dépenses en matériels et fournitures vitivinicoles. La tendance moyenne ne serait qu’à une légère baisse (-1 %).

"Besoin durable en compétitivité technique"

Démontrant une vision à long terme de la compétitivité de leurs entreprises, les répondants soulignent qu’au-delà de la petite récolte 2017, les investissements techniques sont la clé de leur avenir (30 % des réponses). Il faut dire que nos lecteurs espèrent également des gestes commerciaux de la part de leurs fournisseurs, notamment en termes de délais de paiement (43 %). 

Mais quand ils évoquent leurs difficultés d’investissements, les sondés soulignent d’abord l’effet de la petite récolte (43 %), puis les retards des subventions de FranceAgriMer (25 %), le marché du vrac incertain (15 %)…

Travail du sol et irrigation

Parmi les investissements qui s’annoncent incontournables cette année, le désherbage mécanique remporte un tiers des suffrages, témoignant des réflexions techniques lancées avec les débats sur l’interdiction du glyphosate. Arrive ensuite l’irrigation avec un autre tiers des suffrages, confirmant les effets de la sécheresse sur la récolte 2017. Malgré le gel, l’acquisition d’une assurance ne mobilise toujours pas, réunissant moins d’un cinquième des votes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé