LE FIL

Paris 2020

La guerre des salons aura-t-elle lieu ?

Mercredi 08 novembre 2017 par Marion Bazireau

Pour sa deuxième édition Vinovision espère faire venir 500 exposants et 5000 visiteurs.
Pour sa deuxième édition Vinovision espère faire venir 500 exposants et 5000 visiteurs. - crédit photo : Marion Bazireau
Profitant d’un point presse sur les temps forts de la prochaine édition de Vinovision, Comexposium a réagi à l’arrivée de Vinexpo à Paris.

Il y a une semaine, Comexposium annonçait le rachat du groupe Adhésion, organisateur de Vinisud, des quatre World Wine Meetings, et de la Wine Bulk exhibition.

Grâce à cette acquisition, Comexposium va pouvoir proposer aux acheteurs internationaux une semaine de rendez-vous français du 12 au 20 février 2018, avec l’enchaînement de Vinovision, le World Wine Meetings parisien, et Vinisud. « Beaucoup surnommaient déjà Vinovision « Vininord » et nous travaillions en synergie avec Vinisud avant ce rachat, notamment sur le choix de nos dates » a rappelé Valérie Lobry, DG de la division AFCO (Agriculture equipment, Food, Construction, Optics) de Comexposium lors d’un point presse ce 7 décembre.

L’opportunité de créer un grand rendez-vous parisien

Ce rachat va également permettre à Comexposium de créer un grand rendez-vous parisien. « Notre idée est de réunir Vinovision et Vinisud à Paris une année sur deux. Nous pourrions ainsi proposer une offre élargie et des gammes complémentaires aux acheteurs, et déplacer le centre de gravité des salons de Düsseldorf à Paris. L’année suivante Vinovision reviendrait seul à Paris et Vinisud regagnerait Montpellier » précise Valérie Lobry.

Pas d’animosité envers Vinexpo

« L’arrivée de Vinexpo à Paris va également dans le sens de la mise en place d’un grand évènement parisien. Nous sommes ouverts aux alliances et aux discussions, notamment sur le choix des dates. Il n’y a aucune animosité entre nous » a réagi la directrice de la division AFCO, interrogée sur l’annonce de Vinexpo de gagner la capitale en 2020. "Mais bien évidemment si Vinexpo était mis en vente nous serions ravi de le racheter" a t-elle plaisanté. 

Un premier essai à transformer

Pour sa deuxième édition, organisée au Parc des expositions de la porte de Versailles du 12 au 14 février, Vinovision vise 500 exposants et 5000 visiteurs, dont 20% d’acheteurs internationaux. La Loire devrait être un peu moins représentée qu’en 2017, laissant davantage la place à la Champagne, à la Bourgogne, à l’Alsace, au Beaujolais ou à la Savoie. « Nous sommes également ouverts à la venue de vignerons de la Suisse, de la Moselle ou du Rhin » a annoncé Chantal de Lamotte, directrice de Vinovision. Comme en 2017, les organisateurs prévoient un large programme de Masterclass et de conférences. « Nous renouvelons également la Tasting Avenue, un espace libre de dégustation. Mais cette fois nous le segmentons en deux espaces, un pour le Champagne et autres effervescents et un pour les vins tranquilles."

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé