LE FIL

Cave de Saint-Emilion

Gilles Blanchard prend la suite d’Alain Naulet

Lundi 13 novembre 2017 par Alexandre Abellan

Après une formation en marketing en Angleterre et première expérience professionnelle dans la location de ski, Gilles Blanchard a rejoint la filière vin en rejoignant la structure commerciale des champagnes Taittinger.Après une formation en marketing en Angleterre et première expérience professionnelle dans la location de ski, Gilles Blanchard a rejoint la filière vin en rejoignant la structure commerciale des champagnes Taittinger. - crédit photo : DR
Changement d’époque pour l’union coopérative de la rive droite, avec le passage de relais annoncé à sa direction. Un expert du négoce prenant la suite de l’ancien président.

Ayant pour l’instant le statut de directeur stagiaire, Gilles Blanchard doit prendre, le premier février 2018, la direction générale de l’Union des Producteurs de Saint-Émilion (UDPSE). Partant à la retraite le 31 janvier prochain, Alain Naulet cédera ainsi le poste qu’il occupe depuis 2002 (le viticulteur ayant été le président de l’UDPSE de 2000 à 2002). Partant avec le regret de la fusion avortée de l’UDPSE avec les caves coopératives de Montagne et de Puisseguin Lussac Saint-Émilion (qui ont préféré fusionner entre elles en 2015). Depuis ce premier octobre, Gilles Blanchard apprend d’Alain Naulet non seulement l’histoire de l’UDPSE, mais les ficelles de la direction de l’importante cave coopérative*, qui se prépare à gérer la pénurie de la petite récolte 2017.

"On va manquer de vin"

« Nous récoltons normalement 36 000 hectolitres, cette année ce sera 9 000 hl. Faites le calcul » lance Jean-François Danglade, le président de l’UDPSE ce 6 novembre, lors de la réunion trimestrielle de la Fédération des Coopératives Vinicoles Nouvelle-Aquitaine. Venant du négoce, Gilles Blanchard était le directeur général et associé au négociant Haut Médoc Sélection depuis dix ans. Après avoir dirigé pendant quatre ans le négoce Sovex Woltner (redevenu Sovex Grands Châteaux), son expérience de la mise en marché sera fortement sollicitée.

Sur l’exercice 2015-2016, l’UDPSE a commercialisé 4,3 millions de bouteilles pour 1 000 hl en vrac, réalisant un chiffre d’affaires de 22 millions euros. L’export représente 56 % de son activité (avec une domination des marchés européens et un développement sur l’Amérique du Nord et l’Asie), la grande distribution 30 % et les réseaux traditionnels les 14 % restants.

 

* : 681 hectares revendiqués en Saint-Émilion Grand Cru, Saint-Émilion, Bordeaux, Castillon, Montagne… Une surface en repli qui devrait être au centre de la stratégie de la prochaine direction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé