LE FIL

C'est reparti

Plusieurs associations vont déposer un recours contre le nouvel arrêté phytos

Vendredi 03 novembre 2017 par Christelle Stef

Selon Générations Futures, le nouvel arrêté phyto est en régression par rapport à celui de 2006Selon Générations Futures, le nouvel arrêté phyto est en régression par rapport à celui de 2006 - crédit photo : Christelle Stef
Plusieurs organisations dont Générations Futures vont déposer un recours juridique contre le nouvel arrêté phytos.

Générations Futures multiplie les combats. Avec d'autres associations *, elle va déposer un recours juridique en Conseil d’Etat contre le nouvel arrêté du 4 mai 2017 qui encadre l’utilisation des produits phytosanitaires. « C’est un arrêté en régression par rapport à celui de 2006.», justifie Nadine Lauverjat, coordinatrice de Générations Futures.

Trois points inacceptables

Trois points hérissent particulièrement l’association. Le nouveau texte offre la possibilité de réduire les délais de rentrée à 6 h (ou 8 h en milieu fermé) si l’opérateur porte un équipement de protection individuel (EPI) adapté. « Ce n’est pas acceptable. Les EPI sont difficiles à porter pour les salariés et n’ont pas fait preuve de leur efficacité », insiste Nadine Lauverjat. L’association dénonce également le fait que les fossés ne sont plus pris en compte dans le cadre du respect des ZNT (zones non traitée) en bordure des points d’eau. Enfin, elle déplore qu’il n’y ait rien de nouveau concernant la protection des riverains.

Les ONG présenteront leur démarche à la presse  le mardi 7 novembre en présence de leurs avocats : Maître Eva Joly et Maître François Lafforgue .

* Les autres organisations portant ou soutenant le recours sont Solidaires, le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, Eaux et Rivières de Bretagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé