LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Régionalisme

Les bonnets rouges occupent Interloire

Vendredi 13 octobre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Les Bonnets Rouges, indépendantistes, sont venus revendiquer l'appartenance des vins du Muscadet à la Bretagne.
Les Bonnets Rouges, indépendantistes, sont venus revendiquer l'appartenance des vins du Muscadet à la Bretagne. - crédit photo : Bonnets rouges
Environ huit individus portant des bonnets rouges se sont introduits en fin d’après-midi dans les locaux d’InterLoire à Tour.

« Le pays Nantais fait partie de la Bretagne depuis plus de dix siècles et aucun découpage administratif ne peut faire disparaître cette vérité. Nier l’appartenance de la Loire-Atlantique à la Bretagne est une pourriture grise, une combinaison d’arrogance bureaucratique et d’inculture. 

Muscadet, Gros-Plant, Côteaux d’Ancenis… Ce sont nos vins bretons.  InterLoire, l’interprofession des vins du Val de Loire les a annexés. Elle cultive la confusion et le mensonge dans l’esprit des Français et des consommateurs étrangers, au détriment de nos vins traditionnels » indiquent Les Bonnets rouges, dans un communiqué, pour expliquer leur occupation des locaux d’Interloire à Tours ce 13 octobre.

Dans le calme

D’après InterLoire, l’action est pacifique. Jean-Martin Dutour, président de l’interprofession, est présent et échange avec les régionalistes dont on ne sait pas s'ils sont des vignerons. Quant à la Fédération des vins de Nantes, elle fait savoir qu’elle se désolidarise clairement de l’action. Et François Robin, en charge de la communication pour la Fédération de préciser : « l’adhésion des vins produits dans le Nantais à InterLoire n’a pas de relation avec un débat de politique territoriale. L’action de l’interprofession est orientée sur la connaissance statistique des marchés, des actions de promotion et de recherche et développement. Par ailleurs, le Muscadet a toujours été un vin de Loire. Il est présenté comme tel sur les cartes et ses caractéristiques organoleptiques se rapprochent des vins ligériens ! ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Maxime Chéneau Le 14 octobre 2017 à 10:45:39
Bien sûr, nous faisons partie des "Vins de Loire" mais pas des "Vins du Val de Loire". Pourquoi les AOC nantaises ne font pas partie du Val de Loire ? Les vins du Val de Loire regroupent les vins d’Anjou-Saumur, de Touraine et de l’Orléanais. Ce territoire est une région historique de la France. Son aire géographique est bien délimitée. Il ne peut en aucun cas être utilisé pour identifier les vins de Nantes. Les Vins de la Vallée de la Loire : Le mot « Vallée » nous renvoie à une aire géographique. Ce sont les vins des vignobles qui ont leurs bassins versants vers la Loire et ses affluents. Les vins de Nantes en font partie, le Beaujolais également. Il y a peu d’intérêt à utiliser ce groupe de mots pour notre communication française étant donné la grandeur géographique de cette dénomination. En anglais, ceci se traduit ainsi : « Loire Valley Wines » et peut avoir un intérêt mais nous pensons que les termes « Wines of Brittany » et « Celtic wines » ont largement leur place dans notre communication. Vins de Loire : Ce groupe de mots, ne correspond pas à grand-chose en réalité, il peut être utilisé mais sans grand intérêt, au même titre que « Vins de la Vallée de la Loire ». Sur un autre registre, il est souvent utilisé ces termes : Liger : Traduction de Loire en latin Ligérien : Ce terme est utilisé depuis quelques années pour identifier les habitants de la région administrative des « Pays de la Loire », région qui n’a pas d’intérêt en terme de communication car elle n’a pas d’histoire et pas d'identité lisible. « Ligérien » est le terme utilisé pour définir les habitants des départements de la Loire et de la Haute Loire. Un fleuve ne crée pas un pays et encore moins une identité. En identifiant bien nos vins de Nantes à la Bretagne en utilisant notre hermine ou/et le terme « Bretagne », BRITTANY en anglais, nous accédons à un potentiel de consommateurs et d’ambassadeurs de plus de 4,5 millions de bretons sans concurrence. De plus Brittany, comme Scotland ou bien encore Wales ou Irlande, nous fait surfer sur le marketing d'identité celtique avec un potentiel estimé de 140 millions de Celtes et/ou d'origine celtique à travers le monde.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé